2ème étape du plan pour l'emploi

Publié le par rezeid

Les principales mesures

Voici les principales mesures annoncées lundi 16 janvier par le Premier ministre Dominique de Villepin lors de la présentation de la deuxième étape de son plan pour l'emploi.

Contrat première embauche.

Ouvert à toutes les entreprises de plus de 20 salariés qui embauchent un jeune de moins de 26 ans, le CPE, contrat à durée indéterminée rémunéré comme n'importe quel travail, sera assorti d'une période de consolidation de l'emploi de deux ans. Durant cette période, le jeune pourra être licencié à tout moment et sans motif par l'entreprise avec un préavis de 15 jours.
Les stages, les contrats à durée déterminée et les formations en alternance effectuées dans l'entreprise seront décomptés de la période de consolidation.
Les CPE donneront droit à une indemnisation du chômage au bout de quatre mois. Cette allocation forfaitaire de 460 euros par mois financée par l'Etat sera versée pendant deux mois. Le droit individuel à la formation (DIF) s'ouvrira dès la fin du premier mois. L'accès au crédit et au logement sera garanti.

Exonération de charges
- extension du contrat jeune en entreprise aux 240.000 jeunes au chômage depuis plus de six mois, quel que soit leur niveau de diplôme
- jusqu'à la fin 2006, toute embauche en CDI, CNE ou CPE d'un jeune au chômage depuis plus de six mois sera exonérée de charges. Le coût, estimé à 50 millions d'euros, sera financé par redéploiement budgétaire

Stages
- instauration d'une indemnité obligatoire pour les stages de plus de trois mois, grâce à une franchise de cotisation sociale de 360 euros par mois
- les stages longs devront désormais être reconnus comme un élément de cursus universitaire
- ouverture de négociations sur la prise en compte des stages dans l'ancienneté professionnelle - élaboration d'une charte des stages pour mettre fin aux abus et définir les bonnes pratiques

Formation en alternance
- les entreprises de plus de 250 salariés devront employer des jeunes en alternance à hauteur de 1% de leurs effectifs au 1er janvier 2007, 2% en 2008 et 3% en 2009
- la taxe d'apprentissage sera modulée en fonction du respect de cet objectif

Emploi des seniors
- les seniors percevant un bas salaire pourront cumuler un emploi et leur retraite
- la surcote, majoration de pension pour les personnes qui travaillent au delà de 60 ans, sera augmentée
- mise en oeuvre de la retraite progressive, dispositif permettant de travailler à temps partiel à partir de 60 ans tout en commençant à toucher une partie de sa retraite

Lutte contre le temps partiel subi
- élargissement de l'intérim aux personnes qui ont déjà un emploi à temps partiel ou à temps plein

Détachement
- possibilité pour un salarié de pouvoir s'engager dans une autre entreprise sans changer son contrat de travail initial

ASS
- instauration d'un accompagnement personnalisé pour les chômeurs en fin de droit titulaires de l'allocation spécifique de solidarité (ASS)

Troisième étape
- ouverture "dès la semaine prochaine" de discussions avec les partenaires sociaux pour préparer la troisième étape du plan Villepin pour l'emploi
- ces discussions porteront sur la réforme du financement de la protection sociale annoncée par Jacques Chirac, la réforme du contrat de travail et les allègements de charges sur les heures supplémentaires.

source: www.nouvelobs.fr

Publié dans Emploi

Commenter cet article

skander 29/01/2010 10:16


Je suis un homme de gauche, et je n'ai pas apprécié le CPE. Mais j'ai du respect pour l'homme politique et le citoyen que vous êtes. Je me dois ce matin de vous dire merci, car votre main tendue, a
montré à la France, à quel point elle peut être gouvernée en dépit du bon sens politique et diplomatique. A un moment ou il est urgent de faire preuve de modération, de sens de la mesure, et
d'exemplarité dans la conduite de la cohésion nationale, notre président fait un choix surprenant, qui relève de la "revanchitude", et de la volonté d'avoir raison par dessus tout, y compris nos
institutions. Cette façon de combattre des opposants politiques ( potentiels), est certes une mauvaise nouvelle pour notre justice, et nos libertés démocratiques, et en dit long sur l'état de
faiblesse qui risque d'être celui de la France et des Français au terme de ce quinquennat.


SEBIRE 28/10/2009 10:21


Bonjour,

Je soutiens a ce jour complètement votre démarche étant à la recherche depuis l'élection de Monsieur SARKOZY (et ayant voté pour lui) d'un nouvel homme politique.

Mais à ce jour que comptez vous faire pour l'emploi des seniors qui devrait comme tout être humain avoir le droit de travailler et que l'on arrête de les considérer comme des inutiles.

J'ai pour ma part 56 ans et selon l'ANPE ne trouverais plus de travail?

Pourquoi alors reculer l'âge de la retraite, alors que des milliers de seniors ne demandent qu'a travailler?

Dans l'attente de vous lire à ce sujet.

Bien cordialement.

P. SEBIRE


ICHE 18/09/2009 12:14

Bonjour à tous,
Je suis un homme à gauche, mais je ne suis pas hostile aux valeurs républicaines qu'incarne D de Villepin.
En effet, j'apprécie son objectivité et sa clairvoyance face aux exactions répétitives de notre Président.
Je lui apporte donc mon soutien dans la future épreuve qu'il va prochainement affronter.
A mon sens, il est un des rares actuellement à s'opposer clairement à N Sarkozy
Bonne chance et peut-être à bientôt dans un futur rassemblement démocratique
JP ICHE