Villepin: esclavage trouvera sa juste place dans manuels scolaires dès 2006

Publié le par rezeid

Dominique de Villepin a annoncé lundi que les directives de Jacques Chirac visant à donner à l'esclavage sa "juste place" dans les manuels scolaires "seront mises en oeuvre dès cette année".

 "Les directives du président de la République tendant à ce que l'esclavage et la traite, qui sont une des sources historiques des idéologies racistes, trouvent leur juste place dans les programmes scolaires seront mises en oeuvre dès cette année", a déclaré le Premier ministre dans un communiqué publié à l'issue de la 7ème réunion du Comité interministériel de lutte contre le racisme et l'antisémitisme.

Lundi, le chef de l'Etat a tranché en faveur de la date du 10 mai pour commémorer en France métropolitaine le souvenir de "l'abomination", de la "blessure" que fut l'esclavage, marquant une nouvelle reconnaissance de "la part d'ombre" de l'histoire de France. Il a aussi souhaité que l'esclavage "trouve sa juste place dans les programmes de l'Education nationale".

Actuellement, l'esclavage est enseigné dans le système scolaire de manière succincte et essentiellement dans les programmes d'histoire.

Lors de la réunion du Comité interministériel à Matignon, M. de Villepin a indiqué que le ministère de l'Education renforcerait "les actions de formation des enseignants et des élèves, notamment par la diffusion, début 2006, d'un dossier de référence en matière de lutte contre le racisme et l'antisémitisme en milieu scolaire, qui sera également disponible sur internet".

Il s'est par ailleurs félicité de la décrue, observée en 2005, des actes ou menaces racistes et antisémites. Ces actes antisémites "ont diminué de 47% en 2005 par rapport à 2004" et "les autres actes racistes et xénophobes ont diminué de 22% pendant la même période", a-t-il souligné.

M. de Villepin a rappelé que le ministère de l'Intérieur développerait en 2006 la vidéosurveillance "aux abords des zones les plus sensibles, notamment les lieux de culte ou les écoles", et qu'il veillerait à ce que les personnes "qui se livrent habituellement à des manifestations racistes ou xénophobes soient interdites, par décision du préfet et à titre préventif, de pénétrer ou de se rendre aux abords des enceintes où des manifestations sportives se déroulent".

Le ministère "met également en place un +point de signalement internet+ au sein de l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication", destiné "au recueil et au traitement des signalements portant sur les messages ou les comportements illicites sur internet, au premier rang desquels les contenus racistes ou antisémites", a ajouté le Premier ministre.

source: www.lemonde.fr

Publié dans dominiquedevillepin

Commenter cet article