Villepin ironise sur les propositions du PS pour l'emploi

Publié le par rezeid

PARIS - Dominique de Villepin a manié l'ironie face aux propositions faites par les dirigeants du Parti socialiste sur l'emploi des jeunes, dénonçant "vieilles lunes et vieilles recettes".

Mercredi dernier, le Premier ministre avait mis au défi la gauche de proposer une alternative au contrat première embauche (CPE), un CDI destiné aux jeunes de moins de 26 ans dans les entreprises de plus de 20 salariés et assorti d'une période d'essai de deux ans.

"C'est vrai qu'à la suite de ma demande la semaine dernière les propositions se sont multipliées de la part de l'opposition au cours du week-end et je m'en réjouis. Mais elles restent très en deçà des attentes et des besoins des Français", a-t-il dit mardi lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale.

"François Hollande propose une forme de contrat en alternance. C'est bien mais cela existe déjà. Laurent Fabius propose pour sa part un CDD réservé aux jeunes. C'est moins bien et je ne crois pas que ce soit la bonne idée pour lutter contre la précarité", a poursuivi Dominique de Villepin.

Le premier secrétaire du PS a proposé dimanche la création d'un "contrat sécurité formation", qui permettra, en fonction de l'effort de formation consenti par les employeurs, de moduler leurs cotisations et de faire prendre le relais du financement par l'Etat ou les collectivités locales.

L'ancien Premier ministre socialiste a souhaité pour sa part la création d'un "contrat sécurité insertion" pour faciliter l'entrée dans la vie active en alternance des jeunes sans qualification.

Alors que les députés PS brandissaient une affichette où était inscrit le slogan "Ci gît le CDI", Dominique de Villepin a appelé droite et gauche à, "ensemble, regarder en face la réalité à laquelle sont confrontés les jeunes de notre pays".

Le CPE vient en discussion mardi après-midi à l'Assemblée nationale, dans le cadre de l'examen du projet de loi sur l'égalité des chances.

Adossé au neuvième mois consécutif de baisse du chômage, Dominique de Villepin a lancé "une invitation à l'humilité pour chacun d'entre nous".

"François Hollande, je vous avais donné rendez-vous pour cette fin de mois. Nous avons près de 20.000 chômeurs en moins", a-t-il lancé.

"Ce rendez-vous, je le redis ici solennellement, c'est un rendez-vous que nous prenons avec tous les Français, tous les mois, jusqu'à la fin de la mission qui m'a été confiée, pour répondre à leur inquiétude, mais pas avec les vieilles lunes et les vieilles recettes d'hier mais avec les solutions modernes d'aujourd'hui", a conclu le Premier ministre.

source: www.liberation.fr

Publié dans Emploi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article