Villepin mobilise les entreprises dans sa bataille pour l'emploi

Publié le par rezeid

Dominique de VILLEPIN a exhorté mercredi les entreprises à jouer tout leur rôle dans sa "bataille pour l'emploi" en utilisant les "instruments nouveaux" mis en place par le gouvernement, et notamment le contrat première embauche (CPE).

"Le succès de la bataillepour l'emploi, la clé de la modernisation de notre pays, c'est entre vos mains qu'ils se trouvent", a déclaré le Premier ministre lors de l'inauguration du salon des entrepreneurs.

Devant la présidente du Medef Laurence Parisot, le ministre des PME Renaud Dutreil et 3.500 patrons, Dominique de Villepin s'est réjoui du nombre record de créations d'entreprises en 2005. Le chef du gouvernement a vu dans ces 225.000 entreprises nouvelles la preuve que "l'esprit d'entreprendre est plus vivant que jamais". "En 2006, nous ferons mieux encore, toutes les conditions sont réunies pour cela", a-t-il affirmé.

Le Premier ministre a rappelé les "réformes ambitieuses" mises en place par son gouvernement, qui créent selon lui "un environnement favorable" pour les entreprises. "A vous de saisir cette opportunité pour vous développer et pour embaucher", a-t-il dit.

Il a notamment évoqué le "succès" du contrat nouvelles embauches (CNE) mis en place l'été dernier pour les entreprises de moins de 20 salariés. Selon lui, "300.000 contrats ont déjà été signés" et "un tiers de ces embauches n'auraient pas eu lieu sans ce nouveau contrat de travail".

Il a également mentionné le contrat première embauche (CPE) pour les moins de 26 ans, examiné depuis mardi par les députés, et le chèque emploi pour les très petites entreprises (TPE).

Le chef du gouvernement a par ailleurs marqué sa volonté de lever "un à un" les obstacles rencontrés par les entreprises.

Afin d'inciter les investisseurs à accompagner davantage les petites et moyennes entreprises (PME), il a confirmé la mise en place avant l'été du dispositif réclamé par Jacque Chirac dans ses voeux. Le chef de l'Etat souhaite que deux milliards d'euros soient levés sur les marchés financiers pour être investis dans le capital des entreprises les plus dynamiques.

Le Premier ministre a également confirmé la mise en place prochaine d'un "small business act" à la française pour réserver aux PME une partie des marchés publics.

Avant de prononcer son discours, Dominique de Villepin a visité pendant une heure le salon, où 60.000 visiteurs sont attendus. En plein débat sur le CPE, le Premier ministre s'est dit "heureux" d'avoir pu rencontrer des personnes soucieuses d'être "au rendez-vous de la modernisation de notre pays et de l'esprit d'entreprise".

source: www.yahoo.fr

Publié dans Emploi

Commenter cet article