Villepin reçoit les banquiers

Publié le par rezeid

"Evitons la désinformation, les banques considèrent le CPE comme un CDI" rezeid

Le Premier ministre devait recevoir mercredi le comité exécutif de la Fédération bancaire française pour discuter des prêts aux titulaires d'un CPE.

Le Premier ministre Dominique de Villepin devait recevoir mercredi 8 février à 18H00 à Matignon le comité exécutif de la Fédération bancaire française (FBF) pour discuter des prêts bancaires accordés aux futurs titulaires d'un Contrat première embauche (CPE), a annoncé le service de presse du Premier ministre.
Les opposants au CPE dénoncent les risques de précarisation accrue pour les jeunes qui seront embauchés sous ce type de contrat. Ils ont notamment mis en avant les difficultés qu'ils rencontreront, selon eux, à obtenir un logement ou un prêt bancaire.

Le CPE comme un CDI

Le 17 janvier, la FFB a toutefois affirmé dans un communiqué que le CPE serait considéré comme un contrat à durée indéterminée (CDI) classique pour l'obtention de prêts bancaires, comme c'est le cas pour le Contrat nouvelle embauche (CNE) mis en place en août.

Le CPE sera bien considéré comme un CDI par les banques

Le président de la Fédération bancaire française (FBF) a réitéré à Dominique de Villepin "l'engagement clair" des banques à accorder des crédits aux titulaires de contrat première embauche dans les mêmes termes que pour les titulaires de contrat à durée indéterminée.

Les banques "ont réaffirmé qu'elles s'étaient engagées à accorder des crédits aux titulaires de CNE et de CPE selon les mêmes critères que ceux applicables aux détenteurs de CDI traditionnels", a déclaré mercredi Baudouin Prot, directeur général de BNP Paribas, à l'issue d'un entretien des membres du comité exécutif de la FBF avec le Premier ministre à Matignon.

"C'est l'engagement que la Fédération bancaire française avait pris et que nous avons clairement réitéré ce soir au Premier ministre", a-t-il insisté, au lendemain de la journée d'action de la gauche et des syndicats contre le CPE.

Dans un communiqué, Matignon a précisé que Dominique de Villepin avait "demandé que les réseaux bancaires veillent à une bonne application de cet engagement".

Baudouin Prot a précisé que l'entretien avec le Premier ministre, "un échange fructueux", avait également porté sur "la situation des Français en matière d'accès aux services bancaires".

"Concernant l'accès aux comptes bancaires et aux moyens de paiement, nous avons réaffirmé notre détermination à contribuer à la lutte contre l'exclusion et notre engagement à ce que tout Français dispose d'un compte et de moyens de paiement adaptés à sa situation, notamment d'une carte de paiement", a-t-il précisé.

"Concernant l'accès au crédit, les banques ont rappelé qu'elles cherchaient à le développer de façon responsable", a-t-il poursuivi.

"Pour ce qui concerne les personnes en situation sociale difficile, les banques ont souligné leur engagement en faveur du micro-crédit, avec l'appui efficace des réseaux d'accompagnement", a-t-il ajouté.

Concernant l'emploi, "les banques ont souligné qu'elles sont appelées à être et à rester l'un des premiers recruteurs du pays, avec 30 à 35.000 embauches par an au cours des prochaines années", a souligné Baudouin Prot.

Dominique de Villepin s'est "félicité des perspectives d'emploi dans le secteur bancaire français, secteur à haute valeur ajoutée et riche en main d'oeuvre qualifiée de notre économie".

Commenter cet article