Villepin prône l'union

Publié le par rezeid

TOULON  - Dominique de Villepin a vanté vendredi à Toulon "les mérites de l'union, du rassemblement et de l'action", "les clés qui vont nous permettre au cours des prochaines semaines, des prochains mois, des prochaines années de donner le meilleur de nous-mêmes".

"Il y a quelque chose à cet instant qui nous dépasse tous, quelque chose qui a trait à notre unité nationale, à notre ambition nationale, à la place de notre pays dans le monde", a lancé le Premier ministre devant des élus varois réunis à l'Hôtel de ville de Toulon.

 

"Nous n'avons pas le droit de nous livrer à des calculs, à des pensées ou des arrière-pensées médiocres. Il faut puiser dans le meilleur, dans le plus profond, dans le plus fort de notre énergie pour être à la hauteur des enjeux d'aujourd'hui", a-t-il ajouté.

 

M. de Villepin a exprimé aux élus sa "confiance parce que ce chemin (...) est le seul à pouvoir nous conduire dans la voie du succès".

 

Selon le Premier ministre, "les combats politiques, on présente parfois cela de façon caricaturale, on veut y voir des joutes, des ambitions, des emportements, là où il y a des engagements, des idéaux, des batailles pour notre pays, pour que la France, chacune de ses régions, chacun de ses départements, chacune de ses villes, occupent la place que nous souhaitons au XXI siècle".

 

"Rien n'est gagné. Aucune place n'est reservée. Tout est à conquérir", a insisté Dominique de Villepin dans une allusion implicite aux futures échéances électorales.

 

Evoquant le chômage des jeunes, il a dit que "face à cette responsabilité, il n'est pas question de tergiverser, il faut agir en refusant les querelles idéologiques".

 

Au lendemain de son recours à l'article 49-3 pour faire adopter à l'Assemblée le projet de loi sur l'égalité des chances (incluant le CPE), le chef du gouvernement a assuré que le Contrat première embauche, "c'est plus de chance sur le marché du travail et plus de sécurité dans l'emploi".

 

Le maire de Toulon Hubert Falco (UMP), qui a côtoyé M. de Villepin dans le gouvernement Raffarin, a rendu un hommage appuyé au Premier ministre, à son "combat pour la France, pour l'emploi". "Dans tous ces choix, vous savez pouvoir compter sur la mobilisation de Toulon", a-t-il dit.

 

Le Premier ministre devait ensuite arpenter les rues du vieux Toulon avant de visiter l'entreprise "Constructions navales industrielles de la Méditerranée" (CNIM) à la Seyne-sur-Mer (Var).

Publié dans dominiquedevillepin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article