Donnedieu: pour 2007, additionner les énergies de Chirac, Villepin et Sarkozy

Publié le par rezeid

Donnedieu: "laisse sous entendre que Chirac sera bien présent en 2007"

Le ministre de la Culture, a affirmé dimanche, sur Radio J, qu'il fallait "additionner l'énergie de Jacques Chirac, de Dominique de Villepin et de Nicolas Sarkozy" dans la perspective de l'élection présidentielle de 2007."Si, en 2007, nous n'arrivons pas à additionner l'énergie de Jacques Chirac, de Dominique de Villepin, de Nicolas Sarkozy, de tous les serviteurs dont je suis, nous ne gagnerons pas", a affirmé M. Donnedieu de Vabres.

 Selon lui, en 2007, "nous aurons une gauche extraordinairement mobilisée parce qu'elle voudra tourner la page de 2002. On (à droite, ndr) aura intérêt à être tous sur le même bateau", a-t-il ajouté.

 "On n'a pas besoin d'attendre 2007 les bras croisés. Dominique de Villepin, avec son gouvernement, a l'objectif de produire des résultats pour 2007. Ce n'est pas notre bilan qui nous fera gagner mais sans bilan, il n'y a aucune probabilité de gagner. C'est le bilan plus les propositions", a-t-il insisté.

 Le ministre a également estimé que "l'heure n'est pas venue d'évoquer les candidatures à l'élection présidentielle". "Que Nicolas Sarkozy ou Dominique de Villepin aient la carrure pour devenir candidats, c'est une évidence" mais "ensuite, il faut réunir, le moment venu, les qualités qui sont jugées prioritaires par nos concitoyens. Ce moment n'est pas venu", a-t-il dit.

 Selon lui, "le premier qui devra s'exprimer, c'est le président de la République parce que son rayonnement politique est tel qu'il est très important qu'il puisse s'exprimer pour donner sa propre décision et ses orientations politiques personnelles. Certains ont tendance à l'oublier et je pense qu'ils ont tort", a-t-il conclu.

Selon lui, en 2007, "nous aurons une gauche extraordinairement mobilisée parce qu'elle voudra tourner la page de 2002. On (à droite, ndr) aura intérêt à être tous sur le même bateau", a-t-il ajouté. "On n'a pas besoin d'attendre 2007 les bras croisés. , avec son gouvernement, a l'objectif de produire des résultats pour 2007. Ce n'est pas notre bilan qui nous fera gagner mais sans bilan, il n'y a aucune probabilité de gagner. C'est le bilan plus les propositions", a-t-il insisté. Le ministre a également estimé que "l'heure n'est pas venue d'évoquer les candidatures à l'élection présidentielle". "Que ou aient la carrure pour devenir candidats, c'est une évidence" mais "ensuite, il faut réunir, le moment venu, les qualités qui sont jugées prioritaires par nos concitoyens. Ce moment n'est pas venu", a-t-il dit. Selon lui, "le premier qui devra s'exprimer, c'est le président de la République parce que son rayonnement politique est tel qu'il est très important qu'il puisse s'exprimer pour donner sa propre décision et ses orientations politiques personnelles. Certains ont tendance à l'oublier et je pense qu'ils ont tort", a-t-il conclu.

Publié dans dominiquedevillepin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article