De Moscou, Villepin défend la France et son gouvernement

Publié le par rezeid

MOSCOU - Dominique de Villepin a vanté lundi devant la communauté française de Moscou les atouts économiques de la France et fait l'éloge de la politique de son gouvernement.

"Je veux vous le dire ici, dans ce pays dont je connais le renouveau et le dynamisme économique: la France dispose de tous les atouts d'une économie moderne et performante, aux premiers rangs dans le nouveau monde du XXIe siècle", a lancé le Premier ministre à l'occasion d'un dîner franco-russe dans un grand hôtel moscovite.

"Notre pays peut compter sur des atouts considérables, qu'il s'agisse de notre situation géographique, de notre réseau d'infrastructures, de la qualité du travail et du savoir-faire, ou encore de l'excellence de notre recherche", avait-il déclaré un peu plus tôt à un millier de Français de Russie rassemblés à l'ambassade de France.

Après avoir passé en revue les mérites de la France, le Premier ministre a fait l'éloge de l'action de son gouvernement:

"Depuis neuf mois, le chômage est en baisse, jamais nous n'avons créé autant de nouvelles entreprises", s'est-il félicité.

A 3.000 km de Paris, Dominique de Villepin a également tenu à justifier sa stratégie pour combattre un "fléau aussi grave que l'emploi des jeunes".

Sans évoquer directement son "contrat première embauche" (CPE), qui a mis plusieurs centaines de milliers de personnes dans les rues mardi dernier, il a vanté son "parcours accompagné pour aider les jeunes à trouver au plus vite une situation professionnelle stable".

En matière de politique étrangère, il a espéré que le Conseil de sécurité de l'Onu se montrerait "déterminé" face aux ambitions nucléaires de Téhéran.

"EXTRAORDINAIRE AVENTURE" SPATIALE

La question iranienne devrait occuper une place de choix dans les entretiens que le Premier ministre aura mardi après-midi au Kremlin avec le président russe Vladimir Poutine.

Les questions économiques seront plus particulièrement évoquées dans la matinée lors du 11e séminaire intergouvernemental, qui est la raison première de la visite du Premier ministre à Moscou, a-t-on précisé dans l'entourage du chef du gouvernement.

Dominique de Villepin a entamé lundi son voyage en Russie par la visite de l'Institut Lavotchkine, une des divisions de l'Agence spatiale fédérale russe, qui est spécialisée dans les missions non-habitées d'exploration des planètes et satellites du système solaire.

Cette visite a été l'occasion de célébrer 40 ans de coopération franco-russe dans le domaine spatial, une "extraordinaire aventure", selon le mot laissé dans le livre d'or du musée de l'Institut par le Premier ministre.

Preuve supplémentaire de cette coopération un accord portant sur l'achat, par Arianespace, de quatre lanceurs Soyouz devrait être signé mardi par les deux pays.

Ce contrat s'inscrit dans le projet, lancé il y a plusieurs années, de lancer des Soyouz depuis la base française de Kourou, en Guyane, et qui devrait se concrétiser en 2008.

Entre véhicules lunaire, sondes d'exploration, téléscopes et spectromètres ultraviolet, c'est une plongée dans les grandes heures de la conquête spatiale soviétique et russe que Dominique de Villepin a pu réaliser, sous le regard de dizaines de portraits noir et blanc des chercheurs qui ont fait la gloire de l'Institut Lavotchkine.

Pour l'occasion, les autorités avaient décidé d'accrocher à côté trois agrandissements couleur témoignant de la venue, il n'y a pas deux ans, de Bernadette Chirac.

source: www.liberation.fr

Publié dans dominiquedevillepin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article