L'idée d'un CDI unique progresse

Publié le par rezeid


Le Haut conseil de la population et de la famille recommande a rendu un avis en ce sens qui devrait servir de base à un rapport remis au Président de la République en mars.

L e Haut conseil de la population et de la famille recommande, dans un avis rendu public mardi 14 février, de substituer aux politiques de l'emploi "segmentées par âge" un contrat unique de travail, avec aménagement des parcours tout au long de la vie professionnelle.
Dans un texte qui servira de base à un rapport remis au Président de la République en mars, le Haut conseil juge "alarmante" la situation de l'emploi des jeunes et des seniors en France, qui conduit à confier aux 30-50 ans la quasi-totalité de l'effort productif du pays.

"Effets pervers"

Il dénonce les "effets pervers" d'une gestion de l'emploi "segmentée par âge" et se prononce pour "un contrat unique de travail", avec un aménagement des parcours et des mobilités tout au long de la vie professionnelle, a expliqué devant la presse la vice-présidente du HCPF et ancienne secrétaire d'Etat aux personnes handicapées du gouvernement Raffarin, Marie-Thérèse Boisseau (UMP).
"Comme le gouvernement l'a déjà annoncé, des réflexions doivent être menées sur la possibilité d'offrir à tous les salariés le même type de contrat de travail", indique le Haut Conseil dans son avis.


"On sait aujourd'hui qu'il n'y a plus d'emploi à vie", a ajouté Marie-Thérèse Boisseau, "mais il faut que la mobilité soit accompagnée d'une sécurisation du parcours professionnel".
"Le CPE (Contrat première embauche) est l'illustration pour les moins de 26 ans" d'un tel contrat de travail qui serait "flexible" et "unique", a poursuivi la vice-présidente.

"Révolution culturelle"

Mais "c'est une véritable révolution culturelle pour l'entreprise qui doit désormais penser en terme de parcours professionnels sécurisés et non plus d'âge", a ajouté Mme Boisseau.
Le Haut conseil incite les employeurs à engager des actions préventives pour maintenir les plus âgés au travail, par une meilleure gestion prévisionnelle des emplois et des compétences et la mobilisation de dispositifs tels que le DIF (droit individuel à la formation) et la VAE (validation des acquis de l'expérience).
Pour développer la diversité des âges dans l'entreprise, il propose aussi des mesures pour prévenir la pénibilité au travail.
Le Haut conseil, présidé par le président de la République, recommande au gouvernement d'expérimenter, avec les partenaires sociaux, des actions pilote dans deux ou trois secteurs professionnels, notamment celui des services à la personne.

source: www.nouvelobs.comb

Publié dans dominiquedevillepin

Commenter cet article