Debré évoque un nouveau projet de loi pour modifier le dispositif du CPE

Publié le par rezeid

Le président de l'Assemblée nationale Jean-Louis Debré a indiqué mardi qu'on ne pouvait "pas revenir" sur le contrat première embauche CPE), voté par le Parlement, mais "modifier un certain nombre de dispositions" par le biais d'un nouveau projet de loi."Le Premier ministre est ouvert. On peut améliorer, corriger un texte voté par des amendements, un dépôt d'un nouveau projet de loi qui va modifier un certain nombre de dispositions. Mais on ne peut pas revenir dessus", a-t-il déclaré sur Europe 1 à propos de la contestation anti-CPE.

 

M. Debré a assuré que la majorité UMP "soutient Dominique de Villepin" sur le CPE. "La loi a été votée par le Parlement. Si maintenant parce qu'il y a des manifestations, on remet en cause l'autorité et la légitimité de la loi, il n'y a plus de République, il n'y a plus de démocratie", a-t-il dit.

 

Il a observé en outre que "face au chômage des jeunes, l'opposition ne propose rien" et "la majorité a bien compris qu'il fallait innover, avancer et non pas attendre".

 

Interrogé sur le silence de Jacques Chirac, Jean-Louis Debré a fait valoir que le chef de l'Etat s'était "déjà exprimé à plusieurs reprises" sur le CPE.

 

Le président de l'Assemblée nationale a répliqué à Hervé de Charette, député UMP du Maine-et-Loire qui avait demandé la suspension du CPE. "Hervé de Charette a été piqué par le chikungunya politique et médiatique. Il ne représente que lui, et encore pas toujours", a-t-il ironisé.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

FeeLfree 16/03/2006 11:07

Bonjour, tu es surement étudiant, mais en quoi peux tu te permettre de parler au nom de tous les étudiants de France ?
Tu fais parti de la minorité qui n'a pas encore compris que le CPE est un réel danger pour l'emploi et tu sautes à pied joint dans la démagogie que tente de nous imbiber le gouvernement.
au cas où ce ne serait pas clair, va sur ce site : http://www.sud-industrie35.org/article.php3?id_article=98
c'est très bien expliqué
A+

Preudhomme Bastien 15/03/2006 19:38

Bonjour, suite à des stages sans fins, dont les instittutions publiques sont peut être les premières à en abuser (allez voir du côté de la recherche, de l'environnement, de la culture et j'en passe. je ne vais pas revenir sur le CPE, ANcien électeur de froite et pas franchement gauchiste je suis tout de même interloqué que ce soit la fraction la plus fragile et qui a le moins d'argent qui paye en définitive les retraites et le salaire de toute cette génération papy boom qui au nom de féfendre leur avantage acquis dans un autre monde m'en prive de fait, je n'aurai pas de retraite avec mes stages et encore moins un bon salaires à leur ages!
Maintenant revenant sur les stages ma question est la suivante, vous savez très bien que nombre d'entreprises et d'institutions considére les stagiaire comme une maind 'oeuvre bon marché. Je suis pour le fait de rémunérer les stagiaires au delà de 3mois, mais rémunéré à 300 euro par mois est déjà le cas!!!!!!!!!! donc où est l'avancçé sinon légitimmer le scandale actuel, seriez vous juge et partie en tant qu'utilisateur principale de cette maind'auvre bénévole forcée! ne parlez pas de rémunération s'il s'agit d'une indémnisation, et si vous voulez être vraiment efficace, imposer un vrai salaire dans des conditions légale au moins le smic au stagiaire qui sont sélectionnés exactement comme des vrai embauche avec un degres d'exigence identique pour les même missions! allez voir sur un site d'offre d'"emplois" où la majorité des missions sont sous formes de stages sur des postes stagiaire permanent/ ou pour remplacer un arrêt maladie, quand tout simplement il n'y pas pas d'employé comme souvent dans les cabinet de recrutement où chez hachette où une équipe de stagiaire succéde à un autre équipe de statgiaires gérer par un CNE, qui change régulièrement des qu'il s'éssoufle par un sagiaire lui même rempla cé au moindre essouflement!!!! je ne vois pas comment ce genre de situation va m'améliorer sinon dans le mauvais sens avec le cpe et des stages à 300 Euro, l'aubaine est trop belle pour qui veux en abuser! surtout sans les grande organisation où l'"avantage du cpe en terme d'essais economique et humain d'emplois n'existe pas du à la taille de la structure.
merci d'agir! et deme répondre quand à la "rémunération obligatoire"