Les chiffres confortent la position du premier ministre

Publié le par rezeid

"Villepin n'a qu'un seul objectif, gagner la bataille pour l'emploi, les chiffres sont là, les estimations aussi ce qui devrait le conforter à maintenir le CPE". Sa politique sur le front purement économique est une réussite, mais aussi sur le front de la baisse du chômage axe majeur du gouvernement..." Ouvrons au plus vite le plan 3 de la bataille pour l'emploi nécessaire car le temps presse."

L'économie française devrait connaître une croissance de 2% entre mi-2005 et mi-2006, prévoit l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE). D'après sa note de conjoncture publiée jeudi, le taux de chômage pourrait continuer sa baisse jusqu'à atteindre 9,2% en juin.

"Au début de 2006, l'environnement international est encore porteur", estime l'INSEE. La croissance reste vive aux Etats-Unis et en Asie et "la zone euro en profite". D'après la note de conjoncture de mars, "l'amélioration du climat des affaires (est) particulièrement nette en Allemagne".

"En France, l'accroissement des commandes en provenance de l'étranger devrait générer une accélération des exportations". En 2005, les exportations avaient augmenté de 3,2% tandis que les importations gonflaient de 6,6%. Cette année, les importations devraient grimper de 6%.

La consommation des ménages, qui a été le "principal moteur de la croissance" française en augmentant de 2,1% en 2005, devrait poursuivre sa hausse en 2006. L'INSEE prévoit même une "progression du pouvoir d'achat, qui bénéficierait du recul de l'inflation". La hausse des prix s'établirait en glissement annuel à 1,6% en juin.

L'emploi salarié marchand progresserait de 25.000 au premier semestre. "Mais, avec l'apport de l'emploi non marchand, notamment aidé, l'emploi total augmenterait d'environ 100.000 sur la même période". Conjuguée aux nombreux départs en retraite, cette tendance "permettrait une poursuite du recul du taux de chômage (9,2% en juin), table l'INSEE.

Après une croissance de 1,4% en 2005, le PIB (produit intérieur brut) augmenterait au premier semestre 2006 "sur un rythme annualisé un peu supérieur à 2%".

Publié dans Croissance

Commenter cet article

Wilczynska- Paquet Anna 30/03/2006 02:14

Votre projet est en conformité exemplaire avec le grand destin que vous espérez pour la France et que vous incarnez. C'est la raison pour laquelle il est à ce point combattu. Puissiez-vous réussir. Tenez bon; merci.

la-france-c-trop-de-fous-dans-la-rue 29/03/2006 23:31

LE POUVOIR
*****************

Le pouvoir est détenu par les riches car le systéme est basé sur l'argent.

L'argent c'est les emplois, les moyens d'action, les hommes à leurs ordres.

Les politiciens sont riches et profitent de leur aise pour cultiver le pouvoir de l'illusion:

le rire, la dérision, la parole, l'image, la communication sans fin, les belles idéologies, du vent.

Tout le jeu politique est division de la population en diverses petites classes:

gestion simplifiée et affaiblissement des contres-pouvoirs, diviser pour mieux régner.

Vous verrez rarement les vieux aux côtés des jeunes, les femmes aux côtés des hommes,

les riches aux côtés des pauvres: c'est totalement voulu, l'union est force, la division, faiblesse.

La culture est un moyen de manipulation, de cloisonnement des personnes par le langage, l'habillement, la connaissance: seuls, faibles, facilement manipulables.

Le pouvoir politique priviligie le «typage», «l'étiquetage» des groupes sociaux:

smicard, ingénieur cadre, profession libérale, artisan, artiste, riche, pauvre, classe moyenne, ...

Cela permet de gérer les problèmes les uns après les autres:

mécontenter l'ensemble de la population en même temps serait ingérable.

En effet, des millions d'hommes prêt à s'opposer en même temps serait fort difficile à manier,

mais la manière forte est toujours disponible: les gendarmes, la police, l'armée.

Le peuple contre le peuple: n'avez vous point de famille travaillant pourtant en ces organisations?

Oui, la démocratie est un leurre et seule une oligarchie réduite a le pouvoir:

la démocratie est du despotisme éclairé comme l'a écrit Emmanuel Kant.

Une enveloppe dans une urne chaque 5 ans ne permet pas au peuple d'être souverain:

les programmes et promesses politiques ne sont jamais honorés, ils ne sont que mensonges.



« Les enfants croient au pére Noël, les adultes ne croient pas au pére Noël, NON! Ils votent » P.desproges; et les beaux parleurs que sont les politiciens vivent à nos dépens.

Les ministres n'ont pas de pouvoirs réels: ils ont une armée de fonctionnaires noyée dans le papier.

Cette bureaucratie complexe engouffre une masse d'argent phénoménale qui part en petit fours, en gaspillage divers et variés, et forme une barriére entre le peuple et le gouvernement.

Ce système dilapide votre temps, allez voir les créateurs d'entreprises, ils vous expliqueront...

La fonction de ce système est de mettre à l'abri une classe hyper-privilégiée en bloquant la masse.

Les lois et régles sont fort nombreuses et donc inconnues et innaplicables, donc imposent désordre.

Cette désorganisation du peuple est d'ailleur créé par l'éducation nationale:

toutes ces divisions, ces classes, ces écoles classées, cotées c'est l'embryon de la division.

Le résultat est une société en guerre avec elle même: compétition entre entreprises d'un marché, bataille entre écologistes et industriels, et autres combats ou nous sommes volontairement opposés.

Le pouvoir se nourri de cette discorde, les combats idéologiques entre droite et gauche sont du vent,

chaque mouvement régne par alternance et chacun nous impose ce que le prochain détruira:

ce cercle vicieux fait que le pays n'avance pas et reste au main de la classe dirigeante quelque soit ces soit disant "idéologies".



Quelque soit leur parti, une fois au pouvoir un mois de leur vie,

les ministres ont leurs honoraires payés jusqu'à leur mort...

Certains n'ont pas les mêmes retraites que d'autres, drôle de conception de l'égalité...

Les problèmes de salaire ne sont pas non plus leurs affaires: 30 000 FF / 4 500€ par mois...

Beaucoup trop pour faire des conneries gaspillant des millions d'euros genre Clémenceau,

ou des vies humaines genre scandales du sang contaminé ou décédés de l'été 2003 dans les hopitaux...

Le système de santé est déresponsabilisant et irresponsable: 12 milliards d'euros de trou de la sécu, de drogues...

Les ministres et le président de la république ne sont que la partie visible de l'iceberg:

un nombre important de hauts fonctionnaires vivent à nos dépens: la noblesse d'aujourd'hui.



« La politique,art de tromper les hommes » d'Alembert.



Effectivement, il suffit de regarder le journal télévisé pour s'en rendre compte.

Ces journaux passent du coq à l'âne:

du CPE aux résultats de foot ou de rugby voir aux défilés de mode, comme s'ils avaient un intérêt...

La plupart des informations diffusées n'ont d'autres buts que de crétiniser la populace,

de la faire rêver et perdre de vue l'essentiel: son bonheur par la simplicité.

Les politiciens toujours et tout le temps manipulent par l'information diffusée par l'ensemble des médias télévisés, dont bien souvent les directions sont en la capitale...

Car leur but, qui que vous soyez, où que vous soyez est de vous avoir en leur pouvoir:

vous faire faire ce que vous ne feriez pas de vous même.

Ainsi certains courent après un ballon pour le mettre au fond de filets, d'autres essayent de courir 100 m en le minimum de temps, d'autre de produire le plus de produit en le minimum de temps et d'argent, d'autres à s'habiller le plus classe possible, d'autres à avoir le plus de gadgets technos, d'autres d'avoir une voiture qui roule à 300 Km/h, ... tous perpétuellement noyé dans une compétition débile et infantilisante.

Car là réside la mise en oeuvre du pouvoir: faire que la masse reste enfant alors qu'une élite peu nombreuse, arrivent par effort, rigueur ou magouilles, à utiliser le système pour avoir la première sous ses ordres, ses lois, sa tutelle.



La liberté c'est de penser par soi même et surtout d'agir!

Osez penser par vous-même, arréter de discuter sans cesse, la vie est courte, AGISSEZ!

Mettez au rebus vos TV, radios, éliminez les jeux vidéos et films violents,

torchez vous avec les journaux à la solde du gouvernement.

Osez créer vos propres références, osez vous débarassez du système obsoléte et nuisible actuel.

Osez être humain, être vous-mêmes, sortez du conditionnement de masse imposée par les médias,

maximiser vos potentiels que l'éducation réduit et standardise: vous n'êtes pas des robots.

Osez être intelligent, responsable et original, changez pour votre futur, notre bonheur.