Villepin: "Je ne suis pas homme à baisser les bras"

Publié le par rezeid

"Je ne suis pas homme à baisser les bras", répond Dominique de Villepin à ceux qui se sont interrogés sur sa possible démission face à la crise qu'il affronte et la décision de Jacques Chirac de promulguer la loi sur le CPE tout en la suspendant.
"Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas homme à baisser les bras", déclare-t-il dans un entretien au "Journal du dimanche", après son lapsus de mercredi, où il avait confondu les mots "décision" et "démission". "Je suis soucieux d'avancer en tirant les leçons à chaque étape", ajoute-t-il, ne démentant pas avoir commis des "erreurs" dans la gestion de la crise sur le CPE.
Questionné sur sa chute brutale dans les sondages, le Premier ministre la juge "inévitable". "Agir c'est toujours prendre un risque. Que dans une situation de crise, la popularité du chef du gouvernement soit affectée, cela me paraît inévitable", dit-il.
"L'essentiel, selon lui, n'est pas là: l'essentiel, c'est de prendre des décisions conformes à ses convictions, avec bonne volonté, au service de tous". "Dans cette affaire, ma personne importe peu". M. de Villepin affirme d'ailleurs ne pas regretter d'être à Matignon: "Comment pourrait-on regretter de servir son pays?"
Selon un sondage CSA publié dimanche pour I-Télévision et "Le Parisien/Aujourd'hui en France", 75% des Français jugent que le Premier ministre sort affaibli de la crise.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article