CPE: Chirac rappelle Sarkozy à l'ordre

Publié le par rezeid

La crise du CPE continue de faire des étincelles dans la majorité. Jacques Chirac a rappelé à l'ordre lundi Nicolas Sarkozy et l'UMP en souhaitant que la proposition de loi modifiant le contrat première embauche soit élaborée "en totale cohérence" avec le gouvernement.

Le président de l'UMP a assuré être "d'accord" avec Jacques Chirac et Dominique de Villepin, tout en réaffirmant la volonté du parti de négocier "sans tabou et sans préalable" avec les syndicats.

La reprise en main par Nicolas Sarkozy du dossier du CPE depuis la décision de Jacques Chirac de suspendre son application a provoqué des tensions avec les chiraco-villepinistes. Sa volonté de négocier "sans tabou" avec les syndicats -en clair, de mettre sur la table la possibilité d'une abrogation du CPE- et la multiplication des contacts avec eux pendant tout le week-end a profondément irrité les amis du Premier ministre, mis sur la touche.

"La ligne fixée par le président de la République pour sortir de la crise s'impose à tous", a notamment rappelé le président de l'Assemblée nationale Jean-Louis Debré. "Ce n'est pas au parti de rédiger la proposition de loi", a soufflé le ministre délégué aux Relations avec le Parlement Henri Cuq.

Lundi après-midi, Jacques Chirac, qui avait reçu auparavant Dominique de Villepin, a recadré le ministre de l'Intérieur lors de leur entretien hebdomadaire.

La proposition de loi modifiant le CPE doit être élaborée "en totale cohérence entre les deux présidents de groupe UMP des assemblées (Bernard Accoyer et Josselin de Rohan, NDLR) qui la porteront, le Premier ministre, ainsi que les deux ministres en charge" Jean-Louis Borloo et Gérard Larcher, a rappelé Jacques Chirac, selon son entourage.

"Nicolas Sarkozy a bien évidemment confirmé que le parti majoritaire soutenait cette démarche", ajoutait-on dans l'entourage du chef de l'Etat.

Le président de l'UMP s'est voulu apaisant dans la soirée à l'issue de la réunion hebdomadaire de la commission exécutive du parti.

"Nous sommes d'accord", a affirmé M. Sarkozy, précisant qu'il déjeunerait mardi avec le Premier ministre. Selon lui, "le gouvernement, les groupes parlementaires et l'UMP participent d'un même esprit et d'une même volonté d'aboutir à l'apaisement de la situation".

"Il faut sortir de la situation de blocage pour essayer de trouver une solution. Cette solution sera trouvée par l'intermédiaire du dialogue que conduiront Bernard Accoyer et Josselin de Rohan avec Jean-Louis Borloo et Gérard Larcher", a souligné M. Sarkozy. "En ce qui concerne l'UMP et moi-même, nous ferons tout ce qui en notre pouvoir pour faciliter ces discussions."

"L'UMP par la voix de ses deux présidents de groupes parlementaires propose ce dialogue, un dialogue sans tabou et durant lequel le CPE ne s'appliquera pas comme l'a indiqué le président de la République", a-t-il rappelé.

Interrogé sur les déclarations d'Edouard Balladur, selon lesquelles "le CPE est mort", Nicolas Sarkozy a répondu très diplomatiquement que l'ancien Premier ministre "a voulu très certainement parler du CPE première manière".

Le président de l'UMP a affirmé que le désaveu infligé par Jacques Chirac à Dominique de Villepin n'était "pas la question". "Ce qui compte c'est d'apporter une réponse au chômage des jeunes, de dénouer les fils d'une crise sociale qui n'apportera rien à personne", a-t-il expliqué. "C'est ce qu'attend de nous le pays."

Les villepinistes sont sortis rassurés de la commission exécutive. "On n'a pas jeté par dessus bord ce qu'on a voté il y a quelques semaines", s'est réjoui Hervé Mariton. "Il n'y a pas grand monde qui dit que le CPE est mort. Cela me rassure plutôt. Cela n'est pas le souhait de nombre d'entre nous, de nos électeurs, des Français."

Les discussions se poursuivront mardi à la réunion hebdomadaire du groupe UMP, qui donnera mandat à son président Bernard Accoyer pour discuter avec les syndicats. Cette réunion se tiendra en présence de Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Candide 04/04/2006 09:53

Les villepinistes qui s'égarent sur ce site apprécieront, au second degré, le billet de Candide :

"Certif'"

http://librecours.over-blog.com/article-2336391.html