Dominique de Villepin réaffirme qu'il ne baissera pas les bras

Publié le par rezeid

Ebranlé par la tourmente du CPE, Dominique de Villepin réaffirme qu'il ne "baissera pas les bras" et assure que "chacun est dans son rôle" dans la gestion de la crise.

Le Premier ministre, qui est intervenu à deux reprises lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale, a souhaité que le dialogue qui s'ouvre mercredi entre les parlementaires UMP et les partenaires sociaux apporte de "bonnes solutions".

"La priorité, c'est de sortir de la crise actuelle, elle n'est dans l'intérêt de personne, et surtout pas des jeunes qui cherchent un emploi et qui attendent des solutions à leurs difficultés", a-t-il souligné.

"Nous ne pouvons pas, nous n'avons pas le droit de baisser les bras et je ne baisserai pas les bras", a-t-il lancé.

"Dans la bataille pour l'emploi, nous obtenons des résultats - 150.000 demandeurs d'emploi en moins. Nous allons continuer", a-t-il affirmé.

"Le président a été clair : la loi recevra les améliorations nécessaires. En pratique, personne ne va s'engager tant que les améliorations n'ont pas été prises", a-t-il précisé.

Vivement interpellé par Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste, qui a dénoncé "une crise de régime, avec deux Premiers ministres", le chef du gouvernement a souligné que le dossier du contrat première embauche était géré "dans le respect des institutions".

"Le président préside, le gouvernement gouverne, le parlement légifère et les partis concourent, selon les termes de notre Constitution, à la vie démocratique", a-t-il dit. "Chacun, vous le voyez bien, est dans son rôle".

"UN DIALOGUE OUVERT"

Depuis l'intervention de Jacques Chirac, qui a confié aux groupes UMP de l'Assemblée et du Sénat le soin de rédiger une proposition de loi "améliorant" le CPE, l'opposition a dénoncé une "délégation de pouvoirs" anticonstitutionnelle au président du parti majoritaire, Nicolas Sarkozy.

S'adressant à Dominique de Villepin, Jean-Marc Ayrault a raillé une "guerre byzantine de succession qui ravage l'exécutif et que vous livrez avec votre ministre de l'Intérieur".

Le Premier ministre, refusant de se placer sur "le terrain de la polémique", a plaidé pour de "bonnes solutions" afin de sortir de la crise.

"Je souhaite que ce dialogue soit un dialogue ouvert pour parvenir rapidement à de bonnes solutions", a-t-il dit en référence aux futures discussions entre les parlementaires UMP et les partenaires sociaux sur le contrat première embauche.

"Ce que nous voulons, c'est une victoire contre le chômage, c'est une victoire pour la France", a-t-il insisté.

"Tout cela ne se construira pas dans le renoncement, tout cela ne se construira pas dans l'immobilisme, mais dans la lucidité, dans le courage et dans la volonté. Nous n'en manquons ni au gouvernement, ni sur les bancs de la majorité", a-t-il dit.

"Le gouvernement ne baissera pas les bras, il ne se ralliera pas à ceux qui entraînent notre pays dans la voie de l'immobilisme", a-t-il martelé.

"Nos compatriotes ne refusent pas la modernité, ils demandent des sécurités nouvelles mieux adaptées aux réalités du marché du travail. Nos compatriotes ne refusent pas le risque, ils veulent avoir les armes nécessaires pour l'affronter", a estimé Dominique de Villepin.

Publié dans dominiquedevillepin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

france yannick derome 06/04/2006 00:29

SVP Mr le 1er ministre ne démissionner pas.Sarkozy et sa bande vous pousse à la démission ne le faite pas Svp.se serait laisser le champ libre à ce traitre.je pense que la personne qui devrait démissionner c'est le nain et vilain de sarkozy.il multiplie ces différents discours incendiaires ,dernièrement à doué lors d'un meeting il disait ( je ne veut pas être complice d'un régime à bout de soufle ) Quelle trahison ? Quelle humiliation ? je pense que chirac doit le virer maintenant. il rend la tâche difficile à Villepin et pourtant sarkozy est dejà en pleine campagne .L'image de la france est ternie dans le monde à cause de ce nain arrogant ,vilain et insolent.Sarkozy represente les valeurs Américaines et constitue une menace pour la france.C'était une grave erreur de la part de chirac de lui laisser la direction de son parti.DOminique de Villepin est un héros,rassembleur et défenseur des intérêts française.Les Américains ont peur de lui.

harmonie 05/04/2006 17:27

J'encourage complétement le premier ministre et son gouvernement a continué la mise en place du CPE. Je ne suis pas vraiment une grande "fane" du gouvernement, mais en ce moment je le soutient de tout mon coeur. Je remercie le président d'avoir, malgré les manisfestations, promulgué le CPE. J'espère que les jeunes prendront conscience que le CPE vaut la peine d'être mis en place, il faut essayé, sur une période de 5ans par exemple. Continuez dans votre démarche mr Villepin et mr Chirac beaucoup de personnes "silencieuses" vous soutienent, même si elles font moins de "bruit" que les lycéens et étudiens.

harmonie, élève de 2nde

Anti-CPE 05/04/2006 16:22

a bas le CPE !

Franchementpascontent 05/04/2006 11:19

Je trouve que vous devriez tous faire preuve de modération quand vous lechez le cul de D De Villepin, votre langue pourrait rester coincée dedans. De plus, je vous rapelle que le blocage des facs se fait DEMOCRATIQUEMENT!!!
Si vous ne participez pas aux AG, votre voix n'est pas enrendue, c'est ce que l'on apelle l'abstentionnisme et c'est stupide...
Si vous voulez rouvrir vos facs,votez aux AG.
Sinon, FERMEZ LA, et arretez de nous casser les couilles

Arnaud 04/04/2006 21:09

Appel à toutes et à tous, demain mercredi 5 avril 2006, rendez-vous à 14 heures place de la mairie à RENNES, pour une mobilisation contre le blocage des universités. Cette mobilisation est apolitique, organisée par la Coopération étudiante pour la liberté d’étudier et contre le blocage des facs. Mobilisons-nous !