Chirac remplace le CPE, Villepin veut préparer l'avenir du pays

Publié le par rezeid

Jacques Chirac a décidé de remplacer l'article de loi créant le contrat première embauche "par un dispositif en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes en difficulté", a annoncé lundi l'Elysée.De Matignon qu'il a rejoint à l'issue de la réunion qui s'est tenue à l'Elysée sur le CPE, le Premier ministre Dominique de Villepin, a regretté de pas avoir été compris par tous et souhaité que les Français se retrouvent tous ensemble pour avancer.

 

"Sur proposition du Premier ministre et après avoir entendu les présidents des groupes parlementaires et les responsables de la majorité, le Président de la République a décidé de remplacer l'article 8 de la loi sur l'égalité des chances par un dispositif en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes en difficulté", a annoncé l'Elysée dans un communiqué à l'issue d'une réunion avec les principaux responsables du dossier.

L'Elysée a diffusé ce communiqué à l'issue d'une réunion des principaux responsables de ce dossier, précisant que le Premier ministre Dominique de Villepin s'exprimerait à 10h30 sur ce dossier. Cette réunion à l'Elysée, qui a duré à peine une heure, a notamment réuni, outre Jacques Chirac et Dominique de Villepin, Nicolas Sarkozy, favorable au remplacement du CPE, les trois ministres concernés et les présidents des groupes UMP au Parlement, Bernard Accoyer et Josselin de Rohan, qui ont été chargés de discuter avec les syndicats et organisations étudiantes et lycéennes.

 

Le Premier ministre Dominique de Villepin a déclaré lundi qu'il avait pris acte que "les conditions nécessaires de confiance et de sérénité ne sont réunies ni du côté des jeunes, ni du côté des entreprises pour permettre l'application du contrat première embauche" (CPE). Dominique de Villepin a regretté ne pas avoir été "compris par tous" sur le CPE, affirmant avoir voulu "agir vite" contre la "situation dramatique" du chômage des jeunes et "proposer une solution forte".

Le Premier ministre a affirmé que sa responsabilité était désormais, après le remplacement du CPE, de "préparer l'avenir de notre pays", souhaitant que les Français se "retrouvent tous ensemble pour avancer". Il avait regagné l'Hôtel Matignon à 10H00 à l'issue d'une réunion sur le CPE à l'Elysée.

 

Pendant que M. de Villepin regagnait Matignon, le président Jacques Chirac faisait savoir qu'il avait décidé de "remplacer" le contrat première embauche (CPE) par "un dispositif en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes en difficulté".

 

Les tractations au sein de la majorité s'étaient poursuivies tout le week-end sur le contenu de la proposition de loi. Les organisations anti-CPE, qui ne désarment pas, avaient donné au gouvernement jusqu'au 17 avril pour l'abrogation pure et simple de ce dispositif qui concerne les jeunes.

Commenter cet article