Le CNE

Publié le par rezeid

Publié dans Divers

Commenter cet article

Nixolas 28/04/2006 10:41

Bon, je reconnais, la syntaxe est pas parfaite.

Nicolas 28/04/2006 10:40

Bon, d'abord l'ultragauche ça existe. Et deuxièmement, je suis affligé que tu ne répondes pas avec des arguments à mes arguments, tu ne fais que stigmatiser des personnes.
C'est honteux de constater qu'en l'état actuel il y a x charge de travail, y personnes qui doivent travailler et faire une vulgaire division ? : y:x
Alors on pourra très bien me dire que je suis pas économiste, soit. Pourtant, ça relève du simple bon sens, et je te défie de me prouver le contraire (si tu réponds). Essaie au moins de me convaincre sans animosité, histoire que je vote Villepin aux prochaines élections (s'il est en lice, ce qui me semble fort compromis).

Pascal 27/04/2006 21:18

Je viens de prendre connaissance des solutions préconisées par Nicolas pour lutter contre le chômage, et c'est bien ce que je prévoyais... de la franche rigolade... Dis donc Nicolas, ton candidat pour la présidentielle de 2007, c'est plutôt Arlette ou plutôt Olivier... à moins qu'ils ne soient pas encore assez à gauche pour toi. Après l'extrême gauche, il faudra inventer l'ultra-gauche.

Nicolas 27/04/2006 14:58

"Mais même si parmi les 400.000 CNE conclus depuis septembre 2005 il ne devait y avoir que 25 à 30 % de contrats exclusivement engendrés par le CNE ça ferait quand même plus de 100.000 personnes qui auraient retrouver un emploi".

Tu le dis très bien : "même si...", ce qui prouve qu'on n'en sait absolument rien.
Avec des "si", on rendrait Chirac honnête.

Nicolas 27/04/2006 14:55

Mes solutions ? Elles sont simples : si on considère que le chômage est dû au perfectionnement de la technologie, à toutes ces machines qui font le travail à la place des hommes : détruisons ces machines.

Mais avouons qu'il y a là un paradoxe : on invente des choses pour travailler moins et après on s'arrache les cheveux parce qu'on n'a plus de travail.

La deuxième solution m'apparait plus raisonnable : laissons faire les machines faire tout ce qu'elles font actuellement, et ce que seuls les hommes peuvent faire, divisons-le équitablement, afin que tous travaillent, mais moins.
S'il y a un taux de chômage important et que toutes ces personnes perçoivent des allocations en tout genre, n'est-ce pas qu'il y a assez de richesses pour tous ? Et si nous travaillions tous, n'y aurait-il pas moins d'impôts à payer, puisque tout le monde aurait un salaire ?