Depuis un an la France va mieux, Vive Villepin

Publié le par rezeid

La croissance de l'économie française progresse sur un rythme supérieur à 2%, confirme le Premier ministre, Dominique de Villepin.

Le gouvernement prévoit pour 2006 une croissance du produit intérieur brut (PIB) située entre 2% et 2,5%, objectif rappelé par le ministre de l'Economie, Thierry Breton, dans une interview à l'hebdomadaire Challenges publiée jeudi.

Dominique de Villepin, dans un discours prononcé au siège de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris devant environ 500 chefs d'entreprise, s'est également à nouveau réjoui de la baisse continue du chômage.

"Aujourd'hui, nous voyons le fruit de nos efforts", a-t-il déclaré. "Cela fait un an que le chômage baisse dans notre pays ; depuis le mois de juin, près de 200.000 personnes ont retrouvé un emploi ou une formation".

"La croissance avance maintenant sur un rythme supérieur à 2%", a ajouté le Premier ministre, "l'investissement industriel repart, avec une hausse anticipée de 5%, soit la plus forte augmentation depuis 2000, et le climat des affaires atteint son meilleur niveau depuis 2001".

Car, pendant qu'on se lamente en France, de l'image déplorable que nous donnons à l'étranger, les étrangers eux investissent chez nous. Et ils investissent de plus en plus. Et quand, on parle d'investissement, on parle bien de création de site. Ainsi l'an dernier, les étrangers sont à l'origine de 664 projets d'investissement. Un chiffre record, en hausse de 12,4 %. Si on raisonne en terme d'emplois, les investisseurs étrangers ont permis de créer ou de maintenir plus de 33.000 emplois l'an dernier. Et, il s'agit d'emplois qualifiés, puisque le premier secteur destinataire de ces investissements est l'informatique (les logiciels), suivi par l'équipement automobile. Alors qui sont-ils ces étrangers qui investissent en France . Et bien ce sont les Américains qui arrivent en tête, et représentent à eux seuls 29 % des investissements, suivis par les Allemands, et les Britanniques. Car, fort heureusement, un chef d'entreprise de Seatle ou Munich ne prend pas ses décisions en regardant des images de Paris en feu sur CNN, mais en analysant des chiffres, des faits. Or, la France affiche toujours trois points forts (toujours les mêmes d'ailleurs) qui attirent les investisseurs du monde entier. Un peu comme si les étrangers avaient davantage confiance en nous, que nous même. Ces trois points forts de la France sont. 1 : la logistique (Route, Train, Aéroport). Deux : la qualité de la main d'oeuvre. Et trois (et c'est lié) : l'innovation

Publié dans Divers

Commenter cet article