Le gouvernement annonce dix mesures pour lutter contre la pauvreté

Publié le par rezeid

Dix dispositions qui devraient être adoptées dans l'après-midi par un comité interministériel, visent à garantir aux exclus un accès au logement, à la santé et à l'emploi.

 
Photo Le Figaro/Jean-Christophe Marmara  Lors d'une réunion à Matignon sous la présidence de Dominique de Villepin, Catherine Vautrin, la ministre déléguée à la Cohésion sociale, a présenté les axes du gouvernement pour lutter contre l’exclusion. Présentées au Conseil national de lutte contre l'exclusion (CNLE), ces mesures restent à être adoptées par un comité interministériel.
 
Pour évaluer concrètement les résultats de ces dispositions, l'Etat veut se fixer des objectifs chiffrés de réduction de la pauvreté. Une liste d'indicateurs nationaux et locaux va être établie par le CNLE et communiquée au gouvernement en janvier 2007. Ils permettront de définir des ''objectifs pluriannuels de réduction de la pauvreté'', a expliqué le premier ministre. Selon le dernier rapport de l'Observatoire de national de la pauvreté et de l'exclusion sociale, 3,7 millions de personnes sont considérées comme pauvres en France.
 
Des lits ouverts l’été
 
Plusieurs mesures ont été décidées ou confirmées dans le domaine du logement. Vieille revendication des associations, le droit au logement opposable va être expérimenté par les collectivités locales volontaires. Un tel droit permet à toute personne privée de logement de poursuivre en justice les pouvoirs publics. Dominique de Villepin recevra « prochainement » le Haut comité pour le logement des personnes défavorisées pour en discuter.
 
Le premier ministre a par ailleurs confirmé un plan de 50 millions d'euros sur trois ans pour l'hébergement d'urgence, annoncé le 10 avril dernier par la ministre déléguée à la Cohésion sociale, Catherine Vautrin. Il s'agit de pérenniser sur l'ensemble de l'année 5.000 places proposées durant l'hiver aux sans-abri.
 
Le gouvernement veut aussi offrir des solutions d'hébergement différenciées selon les différentes situations (« travailleurs pauvres », SDF âgés, personnes souffrant de troubles psychologiques). « Ce n'est pas du traitement de masse, c'est du sur-mesure », explique Catherine Vautrin. Trois millions d'euros supplémentaires seront mobilisés en 2007 pour proposer un logement durable aux salariés accueillis dans les centres d'hébergement d'urgence, les « travailleurs pauvres ».
 
Pas d’annulation de crédits
 
En matière d'accès à la santé, le gouvernement a décidé de doubler l'effort de création de lits dans les halte-soins santé. Deux cents lits seront ouverts à compter de 2007 et sur quatre ans, soit un effort financier annuel de 7,3 millions d'euros.
 
A travers ces mesures, le gouvernement entend montrer que la lutte contre la pauvreté est bel et bien une « priorité », comme l'a rappelé Dominique de Villepin. Le premier ministre a promis que les crédits annoncés ne seront pas concernés cette année, comme en 2005, par les annulations pratiquées par le gouvernement.
 
 Les dix principales mesures :
 
EMPLOI
 
- Favoriser la création d'entreprise par les chômeurs avec l'extension de l'Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d'entreprise (Accre) à tous les porteurs de projet dont l'activité dégage un revenu inférieur au Smic.
 
- Accès facilité à la Validation des acquis de l'expérience (VAE) des personnes les moins qualifiées.
 
- Faciliter le retour à l'emploi des allocataires de minima sociaux :
 
. Expérimentation, dans des départements volontaires, pour favoriser les reprises d'emploi à temps partiel «permettant un gain réel et durable dès la première heure travaillée».
 
. Autre expérimentation: un contrat aidé unique remplacera le Contrat d'insertion-Revenu minimum d'activité (Cirma) et le contrat d'avenir dans les départements volontaires.
 
LOGEMENT< /B>
 
- Les collectivités locales «pourront expérimenter» les conditions d'un droit opposable au logement.
 
- «Plus de 6 millions d'euros supplémentaires» seront consacrés d'ici la fin 2007 à des actions visant à améliorer les conditions de confort des logements et à résorber l'habitat indigne.
 
- Plan triennal de 50 millions M d'euros pour pérenniser à l'année les places d'hébergement du plan hiver (déjà présenté le mois dernier).
 
-Le gouvernement mobilisera «3 M d'euros supplémentaires» pour offrir un hébergement durable dans l'attente d'un logement, aux salariés accueillis en centre d'hébergement d'urgence.
 
SANTÉ
 
- Doublement du rythme de création de lits halte-soins santé, pour que les personnes sans-domicile fixe puissent recevoir des soins infirmiers: 200 lits ouverts à compter de 2007 et sur 4 ans, pour un «effort financier annuel de 7,3 millions d'euros».
 
- Résidences d'accueil pour les publics souffrant de handicap psychique: 500.000 euros mobilisés en 2006 pour une expérimentation nationale de structures accueillant des personnes ayant des «difficultés psychologiques».
 
 

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article