Devant la presse, Villepin mettra l'accent sur l'égalité des chances// EDF/SUEZ

Publié le par rezeid

Le Premier ministre Dominique de Villepin devrait mettre l'accent sur l'égalité des chances et les efforts menés pour rassembler la communauté nationale, lors de sa conférence de presse mensuelle qui débute mercredi matin à 11H30.L'égalité des chances est le temps fort de cette semaine, avec en particulier vendredi la Conférence nationale de l'égalité des chances, à la Cité des sciences de la Villette, a-t-on expliqué de source informée à Matignon. Par ailleurs, un rapport d'étape dans le débat Université-Emploi est attendu prochainement.

 

Le Premier ministre avait lancé fin avril ce débat national Université-Emploi, qui réunit le monde du travail et de l'université autour des thèmes de l'insertion professionnelle, de la professionnalisation des études et de l'apprentissage.

 

Ce rendez-vous avec la presse sera ainsi l'occasion d'expliquer la politique suivie dans ce domaine au sens large, c'est-à-dire en abordant également les questions de l'école, de l'orientation des jeunes, selon le principe cher au Premier ministre de "ne laisser personne au bord de la route", a-t-on précisé.

 

M. Chirac a annoncé lundi qu'il avait demandé au Premier ministre "la création avant la fin de l'année d'un service public de l'orientation" des jeunes.

 

Remis en selle par Jacques Chirac, qui lui a réitéré sa confiance lors d'une interview à France 2, Dominique de Villepin affrontera aussi les questions des journalistes sur les épreuves qu'il traverse depuis plusieurs semaines, de l'affaire Clearstream au projet controversé de fusion Gdf-Suez, et l'hostilité qu'affiche une partie des députés UMP à son égard.

 

Cette conférence de presse est la 12ème depuis l'arrivée à Matignon de Dominique de Villepin, il y a un peu plus d'un an.

Projet de fusion EDF/SUEZ:

Le projet de loi sur la fusion GDF/Suez sera présenté à l'Assemblée nationale à partir du "12 septembre" et pourrait nécessiter l'utilisation du 49-3, a déclaré mercredi Patrick Ollier.

"Je souhaite que la première semaine de septembre soit réservée à la commission pour débattre et voter le texte pour qu'il vienne en séance le 12 septembre, pas avant", a-t-il précisé sur LCI. "Mais seul le gouvernement peut décider des dates".

Le président de la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale a précisé que le rapporteur qui sera désigné "cet après-midi" serait "Jean-Claude Lenoir député (UMP) de l'Orne, un spécialiste des problèmes de l'énergie".

"Je souhaite que nous allions vite, et que nous soyons prêts au débat début septembre: pour cela il faut travailler pendant l'été", a-t-il expliqué. "Je vais proposer à la commission que le rapporteur désigné travaille pendant tout le mois de juillet".

Avec 40.000 amendements socialistes, Patrick Ollier a prévenu que "cela risque d'obliger le gouvernement à utiliser le 49-3". "Ce serait une erreur qu'on l'utilise mais si on nous contraint à le faire, je pense que les Français sont assez raisonnables et intelligents pour comprendre qu'il n'y a pas d'autres solutions".

Quant à l'hostilité de la majorité au projet, le député UMP des Hauts-de-Seine a prévenu qu'"il faudra qu'elle se retrouve unie pour voter le texte: elle le sera". "Tout ce temps permettra à ceux qui ont de bonnes idées de les étudier".

Publié dans Conférences de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article