Villepin remarque que les "numéros deux" peuvent "devenir numéro un"

Publié le par rezeid

"A mon avis Villepin n'a pas renoncé à l'élection présidentielle, restons donc mobilisés"

Dominique de Villepin, interrogé sur le changement de son directeur de cabinet, a remarqué lundi que les "numéros deux" dans une organisation peuvent "devenir les numéros un".
"Les numéro deux ont parfois vocation à devenir les numéro un quand ils sont bons", a observé le Premier ministre lors d'un point presse à l'issue de la conférence annuelle de la famille. D'aucuns pourront y voir une allusion à l'élection présidentielle.
Dominique de Villepin était interrogé sur les conséquences du départ de Pierre Mongin, son directeur de cabinet depuis un an, nommé dimanche à la présidence de la RATP dans le cadre du jeu de chaises musicales consécutif à la démission de Noël Forgeard de la co-présidence d'EADS.
M. Mongin sera remplacé par Bruno Le Maire. Ce dernier était déjà le conseiller le plus proche de Dominique de Villepin au ministère des Affaires étrangères et à l'Intérieur, et depuis un an à Matignon. A 37 ans, ce normalien et énarque devient le plus jeune directeur de cabinet du Premier ministre sous la Ve République.
Dominique de Villepin a dit voir partir "avec beaucoup de regret" M. Mongin, qui a fait "un travail remarquable pendant une année qui n'a pas été facile".
"C'est un homme à la fois d'une très grande loyauté, et en même temps d'une très grande expérience et d'une très grande efficacité", a estimé le Premier ministre. Mais "je le remplace par quelqu'un qui est non moins brillant", a ajouté l'hôte de Matignon.
Bruno Le Maire sera remplacé par Michel Cadot, a précisé Matignon. Ce préfet sorti de l'Ecole nationale d'administration (ENA) dans la même promotion que Dominique de Villepin était le directeur de cabinet du ministre de l'Agriculture Dominique Bussereau depuis décembre 2004.

Publié dans Divers

Commenter cet article