La France, deuxième investisseur de l'UE à 25

Publié le par rezeid

Selon le rapport publié hier par l'institut Eurostat, la France confirme son dynamisme économique.

Selon le rapport publié hier par l'institut Eurostat, la France confirme son dynamisme économique. Elle s'impose en 2005 comme l'un des plus grands investisseurs dans les pays tiers. Avec des flux sortants de 19 milliards d'euros (12 %) contre 2 milliards d'euros en 2004, elle arrive en deuxième position derrière le Royaume-Uni (56 milliards, soit 37 %) et juste devant le Luxembourg (16 milliards, soit 10 %). Elle confirme cette tendance à l'intérieur de l'Union européenne à 25 (UE25) avec 61 milliards d'euros d'investissements (contre 36 milliards en 2004). Cependant, la plupart des investissements français se tournent vers les États-Unis (8 %) et la Suisse (5 %). En revanche, la France ne compte pas parmi les principaux bénéficiaires des investissements en provenance des pays membres de l'UE25. Ce sont le Royaume-Uni, le Luxembourg et les Pays-Bas.

Plus généralement, l'UE25 affiche une hausse de 20 % des flux d'IDE (investissements directs étrangers) avec les pays tiers. Les flux sortants ont grimpé de 19 % (soit une augmentation de 24 milliards d'euros par rapport à 2004), tandis que les flux entrants se sont accrus de 23 % (soit une hausse de 13 milliards). Ces hausses proviennent pour l'essentiel des flux entre l'UE25 et l'Amérique du Nord. En effet, l'UE25 a investi 26 milliards d'euros aux États-Unis et 9 milliards au Canada. En contrepartie, elle a accueilli 18 milliards d'investissements américains et 7 venant du Canada. Seule ombre au tableau : les investissements de l'UE 25 vers les autres pays ont baissé de 2 %.

Un rapport qui révèle néanmoins une véritable volonté des firmes francaises et de l'UE25 d'internationaliser leurs processus de production. Rappelons que les investissements extérieurs ont pu notamment prendre la forme de créations d'entreprises ou d'opérations de rachat d'entreprises étrangères.

Publié dans Europe

Commenter cet article