900.000 entreprises ont vu le jour depuis 2002

Publié le par rezeid

Le cap des 900.000 sociétés a été atteint en juillet. Le nombre des défaillances reste stable. L'objectif de Jacques Chirac de créer 1 million d'entreprises devrait être atteint cette année.

Avec près de six mois d'avance, l'objectif est déjà presque atteint. Selon le ministère des PME, le cap des 900.000 créations d'entreprises depuis mai 2002 a été atteint en juillet dernier. En moyenne annuelle, 230.000 nouvelles entreprises ont donc vu le jour depuis cette date. En conséquence, à moins d'un tassement brutal au second semestre, l'objectif présidentiel fixé en 2002 - créer un million d'entreprises pendant le quinquennat -, devrait donc être rempli sans trop de difficultés.

" C'est près de 175.000 entreprises de plus qu'à la même date lors de la précédente législature. La loi pour l'initiative économique de 2003 et la loi en faveur des PME de 2005 confirment ainsi leur impact positif sur la création d'entreprises ", se félicite le ministre des PME, Renaud Dutreil. Parmi la cinquantaine de mesures prises en faveur des PME dans le cadre de ces deux lois, on peut notamment citer l'atténuation des effets de seuil, l'allégement des charges sociales patronales, l'étalement sur cinq ans du paiement des charges sociales, la SARL à 1 euro et les mesures en faveur de la transmission des sociétés.

Cette accélération des créations d'entreprises s'accompagne-t-elle d'une mortalité en hausse ? Les statistiques de l'Insee sont plutôt formelles. Depuis 2002, le rapport entre les défaillances et les créations d'entreprises oscille aux alentours de 13-14 %, sans accélération notable dans un sens comme dans l'autre. Selon les dernières statistiques de l'Insee, le nombre de défaillances a reculé de 1,3 % en février en glissement annuel et ce, dans " la très grande majorité des secteurs ".

Simplifier les procédures. Toutefois, la mission du ministère des PME n'est pas encore achevée. Alors que les créations d'entreprises donnent quelques signes d'essoufflement (- 3,2 % entre juin et juillet), le ministère s'est fixé un nouvel objectif : simplifier les procédures administratives, toujours trop complexes aux yeux des futurs entrepreneurs, dont le coût a été évalué à 3 % du PIB européen par Bruxelles. Le plan pour l'emploi, qui devrait simplifier la création d'entreprise par les chômeurs, devrait également donner un nouvel élan à l'entrepreneuriat.

Autre chantier de taille, favoriser le développement des PME pour qu'elles puissent créer des emplois et exporter leurs talents sur les marchés étrangers. Tel est l'objectif du programme " Gazelle ". Lancé au printemps dernier, celui-ci vise à transformer les souris à fort potentiel en entreprises de taille moyenne. Un type d'entreprises qui fait cruellement défaut à l'économie française et qui est la nouvelle priorité du gouvernement qui prévoit de prendre dans le budget 2007 de nouvelles mesures d'aide en leur faveur.

Publié dans Divers

Commenter cet article