Le pouvoir d'achat au coeur de l'action du Gouvernement

Publié le par rezeid

Le Premier Ministre a annoncé des mesures lundi soir et assuré qu'il serait « dans l'action jusqu'au dernier jour ». Dominique de Villepin a confirmé sur TF1 le lancement, au 1er janvier prochain, d'un chèque transport facultatif et financé pour moitié par l'Etat. Il a également promis le doublement de la prime pour l'emploi (PPE) au niveau du Smic au 1er janvier. Il a enfin annoncé la tenue d'ici la fin de l'année d'une Conférence sur les revenus et l'emploi.

Le chèque transport
Il sera facultatif et financé pour moitié par l'Etat, pour des montants de 100 ou 200 euros en fonction des situations. « Là où il y a des transports collectifs, nous prendrons en charge, à travers le chèque transport, la moitié de l'abonnement, pour un montant qui sera de l'ordre approximativement de 200 euros », a expliqué Dominique de Villepin. « Là où il n'y a pas de transport collectif, c'est une compensation de la hausse du prix de l'essence, pour un montant de 100 euros ».
« Nous allons inciter les entreprises à recourir à ce chèque transport qui fonctionnera sur les mêmes bases que le chèque restaurant, en leur conférant un allègement des charges sociales et fiscales », a-t-il ajouté, « c'est-à-dire que nous prendrons en charge la moitié du coût de cette mesure ».
La Prime pour l'emploi

Mesure pour les bas revenus, elle sera portée à 940 euros en 2007 au lieu de 530 euros, a annoncé lundi soir le Premier ministre. « C'est presque un 13e mois pour ceux qui sont au smic », a déclaré Dominique de Villepin  sur TF1. « Cela touchera de manière générale, l'augmentation de la prime pour l'emploi, neuf millions de personnes ».
Conférence sur les revenus
Enfin, il a annoncé la tenue d'ici la fin de l'année d'une conférence sur les revenus et l'emploi car « il y a un malaise en ce qui concerne les revenus ». « Présidé par Jacques Delors, il nous permettra de faire un diagnostic, d'établir la situation réelle et d'éviter un certain nombre d'incohérences et d'effets pervers », a-t-il indiqué.
Dette publique
Il a aussi réaffirmé que l'ensemble des recettes fiscales supplémentaires engrangées par l'Etat du fait de l'amélioration de la situation économique serait consacré à la réduction de la dette publique française.
Dans l'action à Matignon
A quelques jours de l'université d'été de l'UMP à Marseille, Dominique de Villepin a souligné qu'il veillerait au "rassemblement" de son parti et qu'il resterait  « dans l'action » à Matignon « jusqu'au dernier jour » d'ici à la présidentielle de 2007.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article