Le grand jour : Dominique de Villepin veut la vérité

Publié le par rezeid



14h24: "Le nom d'Imad Lahoud n'a jamais été cité devant moi, jamais."

14h21: "Il y a déjà eu beaucoup d'imagination..."
Dominique de Villepin critique les différentes versions livrées par Rondot ou Gergorin de leurs entrevues.

14h16: On parle de Sarkozy
"A aucun moment le nom de Sarkozy ou de l'un de ses patronymes n'a été évoqué dans cette réunion".

13h56: la question de la source revient sur le tapis...
"Il y a un informateur. Il est clair pour moi que la source c'est un informateur officiel, du ministère de la Défense." Dominique de Villepin explique ne pas avoir su d'où venaient les informations. Il savait juste que les informations "étaient des données brutes venant de l'intérieur du système".


13h35: Dominique de Villepin: "Je suis heureux de pouvoir apporter ma contribution à l’émergence de la vérité dans une affaire où les mensonges et les manipulations ont obscurci la vérité. Je suis certain de la sérénité des débats qui permettront à la justice de faire son travail."
L'ancien premier ministre s'est exprimé avant de rentrer dans la salle du tribunal.

Suivre le procès sur 20minutes.fr
http://www.20minutes.fr/article/351361/France-Clearstream-Faites-entrer-de-Villepin.php

Publié dans dominiquedevillepin

Commenter cet article

BLILI Seifallah 02/02/2010 13:00


Vous défendez les véritables valeur républicaines et l'image
de la France dans le monde. Je suis Franco-Tunisien, imprégné de la culture française et ma double culture ne me pose aucunproblème d'identité quand je vous écoute. Soyez assurés de mon soutien et
continuez à nous donner le bonheur d'être vous-même fidèle à l'idée que des millions de gens à travers le monde se font de la France.


thomas pierre 20/10/2009 22:12


mon premier messaga n'est pas passé je vous souhaite bonne chance vous avez été un très bon ministre de l'intérieur vous ferez un très bon président de la république quand les citoyens français
aurons enfin compris par qui ils sont dirigés


pierre thomas 20/10/2009 22:01


je suis brigadier chef de police j'ai travaillé pendant votre mandat de ministre de l'interieur délégué du personnel je ne peux pas croire une seconde de votre culpabilité dans cette affaire bonne
chance monsieur le ministre


AMIRAL 01/10/2009 13:59


je vous souhaite beaucoup de courage, vous defendez des valeurs que je crois je vous soutiens encore courage.


guerfi 01/10/2009 11:06


monsieur je suis avec vous un jour la vérité éclatera et vous serai blanchi et surtout ne lâcher pas prise,
et pour les présidentielles de 2012 j'espère que vous serai la
cordialement
adel