Jour décisif du procès Clearstream: les griefs contre DDV tombent de fait !

Publié le par rezeid

Selon Maitre Metzner rien ne permettait de dire que l'ex-Premier ministre savait que les listings étaient faux, avant juillet 2004, ce qui exclurait toute dénonciation calomnieuse de sa part.
L'accusation contre DDV tombe !

20 h 37

C’est au tour de la défense de Villepin, et notamment de maître Metzner.

Maitre Metzner : vous écrivez : Villepin ne m’a demandé aucune manipulation des listings. Confirmez-vous ?

Rondot : Je confirme très fort.

Maitre Metzner : Vous notez que Villepin me demande de démonter le système.

Rondot : Je confirme. Villepin m’a demandé de voir ce qu’il en est.

Maitre Metzner : on parle beaucoup de doutes.

Rondot : des doutes et des interrogations j’en ai fait part à ma hiérarchie. Je ne sais pas s’ils ont été transmis plus haut

Maitre Metzner : ces doutes, Villepin n’en a pas eu sur le moment. Avant le mois de juillet 2004, vous n’avez rien qui montre que Villepin avait eu connaissance de la manipulation.
Lorsque je lis confirmation de la volonté de Sarkozy de pulvériser Villepin. Qui vous l’a dit ?

Rondot : c’est Lahoud.

Maitre Metzner : Vous écrivez contacts Mahdi-Sarkozy (NDR : Mahdi est le pseudo de Lahoud)

Rondot : Lahoud me dit qu’il y a eu un contact Sarkozy-Lahoud


Maitre Metzner : vous dites que le nom de Sarkozy n’est apparu qu’une fois mon enquête close. Confirmez-vous ?

Rondot : oui

Maitre Metzner : nous sommes d’accord.

C’est au tour de Maitre Brossolet, autre avocat de Villepin.

Maitre Brossolet : Villepin vous aurai donné une instruction du président de la République qui dit qu’il veut que la DGSE soit saisie. Et vous vous refusez dans votre for intérieur. Comment expliquez-vous cela? Pourquoi ne le dites vous pas à Villepin ?

Rondot : j’ai demandé un criblage à la DGSE sans donner mes raisons. Et j’ai plus tôt donné mes raisons de ne pas saisir plus avant la DGSE.

Maitre Brossolet : quel crédit accordez vous à un récit d’une rencontre avec Ben Laden ? Cela ne vous a pas paru fantaisiste ?

Rondot : certes.

21 h 09

Maitre Brossolet demande le nom d’une source qui, au mois de mai 2004, a informé Rondot que Sarkozy a mis en garde son ami Lagardère contre Gergorin. Il a juré de dire toute la vérité.

Rondot : c’est une source

Maitre Brossolet : M. le président, il faut noter que le témoin refuse de répondre alors qu’il connaît la réponse.

Maitre Brossolet : vous écrivez “Sarkozy, Hortefeux, trésor de guerre“

Rondot cela n’a rien à voir avec l’opération Reflux

Maitre Brossolet : Comment expliquez vous que Marland ai jugé sur une note cette affaire alléchante et politiquement sensible ? Peut-on imaginer que votre enquête soit compatible seulement avec le personnel de défense comme vous le précisez à longueur de dossier ?

Rondot : je n’ai pas à parler de la politique intérieure française.

Maitre Brossolet : c’est une question globale. On a l’impression que l’on nourri au ministère de la défense une inquiétude politique et médiatique à l’idée que Sarkozy sache qu’une enquête est menée.

Rondot : on peut le dire comme cela

Maitre Brossolet : on s’inquiète au ministère de la défense ? Avait-on quelque chose à craindre dans ce dossier ?

Rondot : c’est un dossier sensible. Donc on le suit.

Maitre Brossolet : c’est un souci normal. La note sur la garde à vue de Lahoud a été transmise à Marland. Marland vous demande de lui recommuniquer cette note

Rondot : on va l’intégrer dans une note d’octobre 2004.

Maitre Brossolet : Mais il vous le demande en 29 mars 2005. Octobre 2004 c’est la note finale. Mais on ne dit rien. On ne dit pas que des noms importants y figurent. Ni que Gergorin a rencontré le juge.

Rondot : ces noms sont connus de Marland et MAM. A eux de parler

Maitre Brossolet : Mais l’instruction est en cours depuis juillet 2004. Vous avez des documents que vous détruisez. La justice aurait pu être intéressée alors qu’elle enquête. Vous avez la meilleure documentation et vous la détruisez …

Rondot : j’estimais que la Justice avait suffisamment de documents.

Maitre Brossolet : Mais c’est après 2006. Là on est en 2004 ….

Rondot : Si j’avais du conserver toutes les archives depuis 40 ans ….

De sa place, Maitre Brossolet assène : ici la justice était saisie.


21 h 28

Au tour de Maître d’Antin, autre avocat de Villepin. La défense de Villepin passe Rondot à la moulinette.

Maitre d’Antin : en mars et avril vous imaginez que Lahoud est un escroc au renseignement et vous continuez à le suivre, vous le représentez à la CIA…

Rondot : en matière de renseignement et de lutte anti terroriste, on conserve le lien.

Maitre d’Antin : avez-vous avertit Marland que Gergorin a été voir le juge Van Ruymbeke ?

Rondot : oui.

Maitre d’Antin : Donc MAM et Marland savaient-ils que Gergorin était le corbeau dès avril 2004 ?

Rondot : Oui.

Maitre d’Antin : MAM et Marland vous ont-ils invité à informer le juge Van Ruymbeke ?

Rondot : Je n’ai reçu aucune consigne particulière.

Maitre d’Antin : Aucune consigne particulière …


L’audience est levée à 21 h 32.


A lire sur le site de la Tribune.

Publié dans dominiquedevillepin

Commenter cet article

THORE 28/10/2009 10:36


Nous avons longtemps été:"la droite la + bête du monde " et voilà que ça recommence !
Mr de Villepin vous savez très bien que vous ne pourrez pas gagner 2012 mais vous pouvez faire perdre N. Sarkozy comme Chirac a fait perdre en son temps Giscard d'Estaing....
Votre haine personnelle passe avant les intérêts de la France !
Belle image que vous donnez là !
C'est tout ce que l'on ne voulait plus revoir et ce sera de votre faute !


sergent jacqueline 28/10/2009 08:21


monsieur le ministre,je suis l'affaire ,Cleastream via internet, et je reste persuadée que celà n'est que du vent,pour ne pas vous présenter aux futures élections pourtant je suis plutot de gauche
mais comme plus rien ne và, je vous fait confiance et je voterai pour vous je vous trouve honnete franc et vous ne tremblez pas devant le ROI continuez et courage,je met tout mon espoir sur vous
monsieur villepin pour les présidentielles . jacqueline


baziz 28/10/2009 07:37


vivement le retour de villepin en politique et comme president afin de sauver une france qui est a sens unique c est desolant je n ai jamais fais de politique mais aujourd hui je suis pret a
prendre une carte de soutien car il est un devoir de venir au secours de sa patrie en danger


Henry Patrice 27/10/2009 07:46


Merci de tenir tête au NANOCRATE (le petit qui fait Na après avoir pris une décision aberrante et qui veut l'imposer à tous) Nicolas TSAR(kozy de quelque chose). Tenez bon.


yannick 06/10/2009 05:40


N'oubliez pas que le général Rondot est un agent de la CIA .Souvenez-vous lors de L'opposition farouche de Dominique de villepin contre la guèrre d'irak.les Américains avaient prononcé un mot
gênant. Punir la France,pardonner L'allemagne et ignorer la Russie,De qui sagissait-il? Bel et Bien de Dominique de Villepin qui les avaient humilier à la tribune de l'onu car ils avaient juré de
pénétrer les services sécrets français afin d'avoir la peau de Villepin par tous les moyens .Souvenez-vous que lahoud a écrit un livre dans lequel il denonce le comportement suspect du Général
Rondot car dit-il c'est Rondot qui lui avait demander de récupérer les listings entre les mains de Denis Robert.Pour qui agissait-il ??? n'est -ce-pas pour le compte de la CIA pour empêcher
villepin de succèder à chirac ? Sinon comment comprendre que Sarkozy s'est porté partie civile en 2006 soit 2 années après la sortie des faux listings et une année avant les élections
présidentielles.Pourqu'elles raisons le génèral Rondot avait une retraite anticipé en 2006 au lieu de 2008 ? n'est-ce-pas un peu louche ???
Parlons aussi de la puissante industrie d'armement et le puissant réseau maçonique qui ne voulaient pas voir villepin Gaullistes de conviction)au sommet de l'état parce que sa politique anti-Guèrre
leur ferait perdre des milliards d'euro D'où l'adoublement de SARKOZY et le montage de cette affaire pour barrer la route a un gaulliste juger trop comme Anti -guèrre,Anti-américain,pro
-palestinien et patriote.
Pour tous ceux qui ont peur je leur dit ceci . Rien a prouvé que Dominique De Villepin ait participé a une machination ou au montage des faux listings pourquoi serait-il condamner alors que le
procès tourne autour de la calomnie ? Je suis confiante de son innocence car Jusqu'ici il n'a rien à se reprocher.
Pourquoi ce tribunal ne creuse-pas pour retracer les bénéfiaires des frégates de Taiwan sur des retro-commissions qu'on bénéficier des hommes politiques français dont Nicolas Sarkozy car il y a eu
quand même mort d'hommes.
Honte à cette Parodie de justice Et aux médias complices qui discréditent la france.