GDF: Villepin assure qu'il ne veut pas recourir au 49-3

Publié le par rezeid

"Je suis de retour"rezeid

Le gouvernement entend "tout faire" pour que le Parlement adopte le projet de loi sur la privatisation de Gaz de France sans recourir à l'article 49-3 de la Constitution, a déclaré jeudi le Premier ministre Dominique de Villepin au premier jour de l'examen du texte à l'Assemblée nationale.

"Nous allons tout faire pour cela", a-t-il dit lors de l'émission "Questions d'info" sur La Chaîne parlementaire. La gauche a déposé 137.629 amendements pour tenter de bloquer l'adoption du projet de loi. Ces amendements "n'ont aucun sens et frisent le ridicule", a estimé le chef du gouvernement.

Prié de dire s'il utiliserait l'article 49-3 de la Constitution, qui permet une adoption sans vote d'un projet de loi, le Premier ministre a répondu: "Ce n'est pas du tout l'état d'esprit dans lequel nous abordons cette discussion. Notre souci, c'est un vrai débat démocratique".

"Nous avons besoin d'aller jusqu'au bout de ce débat", a souligné le Premier ministre. Il a assuré que sa volonté "n'était pas" de recourir au 49-3.

Le chef du gouvernement a souhaité que le débat parlementaire "permette d'aller au fond des choses". Face au bouleversement du marché de l'énergie, "le statu quo n'est pas possible. On ne peut pas rester sans rien faire", selon lui.

Dominique de Villepin a affirmé "vouloir croire" que l'opposition "ne prendra pas le risque de l'obstruction, pire encore de bloquer le débat démocratique sur un sujet aussi important pour les Français que celui de l'énergie" à sept mois de l'élection présidentielle. "Je veux croire que l'opposition se souviendra qu'il n'est dans l'intérêt de personne de reconnaître un 21 avril", a-t-il dit

Publié dans Divers

Commenter cet article