Villepin prône "l'équilibre" face à la "rupture" sarkozyste

Publié le par rezeid

Dominique de Villepin estime que les "bons résultats" obtenus par son gouvernement montrent qu'il est "possible de maintenir un équilibre entre les exigences économiques et les attentes sociales", dans un entretien publié mardi dans "La Tribune".

"Pour les Français, l'économie doit être au service d'un modèle de croissance et de justice sociale, ce que j'ai appelé la croissance sociale. Cette question sera sans doute l'un des grands enjeux des prochains débats", estime le Premier ministre.

Interrogé sur la "rupture" prônée par Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin répond que l'essentiel est "ce qui fonde notre identité".

"Comment faire des propositions fortes et innovantes en restant fidèles à nous-mêmes? C'est tout le défi des années à venir", explique le chef du gouvernement, évoquant l'attachement de la France à ses services publics, à un "certain mode de vie", à la lutte contre les inégalités et aux idéaux républicains.

"Tout cela demande, de la part des responsables politiques, beaucoup d'imagination, beaucoup de travail et surtout le refus de toute idéologie", poursuit le Premier ministre. "Si nous savons respecter cette identité française, tout en faisant preuve de pragmatisme, nous saurons trouver notre voie: il y a une réussite à la française".

Dominique de Villepin estime que l'innovation, l'emploi, le pouvoir d'achat et l'endettement seront les "quatre enjeux majeurs" de l'élection présidentielle de 2007.

Interrogé sur ses propres ambitions, le Premier ministre répond qu'il est "bien occupé" en tant que chef du gouvernement et qu'il entend "mener cette tâche jusqu'au bout".

"Le débat démocratique sera d'autant plus fort, utile et fécond que nous aurons servi les Français jusqu'au bout. C'est la mission que m'a confiée le Président de la République", souligne-t-il.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article