Honte!!!!!

Publié le par rezeid

Dans ses éditions des 13 et 14 octobre 2006, la presse régionale, et plus particulièrement le quotidien Sud-Ouest, est revenue sur le meeting organisé par Nicolas Sarkozy, jeudi dernier à Périgueux. Ces articles relatent, à deux reprises, que le nom du Premier Ministre, évoqué à la tribune par Daniel Garrigue qui souhaitait souligner l’action volontariste du Gouvernement, a provoqué les huées d’une partie de l’assistance. Même, s’il s’agit d’un dérapage imputable à une minorité de militants présents, de tels agissements sont proprement scandaleux venant de ceux dont le premier devoir devrait être de soutenir l’action du Président de la République et du Gouvernement. A ce rythme là, on peut s’interroger sur les prochaines étapes d’un tel comportement. Faudra t-il en arriver à brûler des photos à l’effigie de Jacques Chirac pour combler de joie les fans (pour ne pas dire fanatiques) du Président de l’UMP ? D’ailleurs, quel crime de lèse-majesté a donc pu commettre le Premier Ministre pour déclencher une telle vague d’hostilité à son endroit ? Et bien, il a tout simplement rappelé, dans une émission politique diffusée le week-end dernier, que la vision gaulliste de l’élection présidentielle reposait sur la rencontre d’un homme ou d’une femme avec le peuple, et qu’à ce titre, il ne pouvait exclure une pluralité de candidatures issues des rangs de l’UMP. Mais alors que le Président de l’UMP a toujours prôné le débat et la saine compétition au sein de son propre Mouvement, il semble que l’échéance présidentielle approchant, il ne puisse plus souffrir que la suprématie que lui accorde la déferlante médiatique soit mise en doute. A quoi bon, alors, organiser un congrès des militants en janvier 2007 pour désigner celui ou celle qui obtiendra le soutien financier de l’UMP si toute autre candidature que celle du Président du parti doit d’ores et déjà être frappée du sceau de la dissidence. En tout état de cause, je condamne avec force une telle mise en cause du Premier Ministre et j’apporte mon entier et fidèle soutien à Daniel Garrigue, Président de la Fédération de l’UMP Dordogne, qui en citant le nom de Dominique de Villepin a démontré que le courage, la dignité et la loyauté sont des valeurs qui n’ont pas encore totalement disparu du paysage politique.

http://ump24excideuil.canalblog.com/

Publié dans Divers

Commenter cet article