Villepin réclame des "sanctions progressives, ciblées et réversibles" contre l'Iran

Publié le par rezeid

Dominique de Villepin a souhaité dimanche l'adoption rapide de la nouvelle résolution des Nations unies sur l'Iran, "qui doit prévoir des sanctions progressives, ciblées et réversibles" contre Téhéran.
"Notre seul objectif est d'amener l'Iran à se conformer à ses engagements internationaux: un Iran doté d'une capacité nucléaire militaire est inacceptable", a déclaré le Premier ministre français lors d'un dîner dans le cadre de l'assemblée générale du Congrès juif mondial, qui se tenait ce week-end à Paris.
Dominique de Villepin a insisté sur la nécessité de "maintenir l'unité de la communauté internationale" dans cette phase de préparation de la nouvelle résolution, "condition de la légitimité de (son) action, donc de son efficacité".
Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies et l'Allemagne doivent se réunir à nouveau lundi à New York pour discuter du projet de résolution destiné à répondre au refus de l'Iran de suspendre ses activités d'enrichissement d'uranium. Les six sont divisés sur la réponse à apporter.
Une projet de résolution franco-britannique propose d'interdire la fourniture de matériels et de technologies pouvant contribuer au programme nucléaire iranien ainsi qu'une interdiction de voyager et un gel des avoirs des entreprises, des individus et des organisations impliquées dans ce programme. Ce texte est jugé trop mou par les Etats-Unis, alors que la Russie et la Chine jugent qu'il va trop loin.

Villepin réclame l'arrêt des survols du Liban par Israël

Dominique de Villepin a plaidé dimanche pour l'arrêt des survols du territoire libanais par les avions israéliens "qui constituent une violation de la souveraineté du Liban".
La résolution 1701 des Nations unies "suppose notamment la libération des deux soldats israéliens toujours détenus, le désarmement des milices et le respect de l'embargo sur les armes, mais aussi l'arrêt des survols par les avions israéliens qui constituent une violation de la souveraineté du Liban", a déclaré le Premier ministre lors d'un dîner au Sénat à l'occasion de l'assemblée générale du Congrès juif mondial.
La France a accusé la semaine dernière l'aviation israélienne d'avoir simulé une attaque contre les soldats français de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) le 31 octobre dernier au Sud-Liban. L'ambassadeur d'Israël à Paris a été convoqué jeudi dernier au Quai d'Orsay.

Publié dans Divers

Commenter cet article