Et si Villepin avait raison...

Publié le par rezeid

Une_l_express"Rien n'est joué" déclarait le week-end dernier le Premier Ministre, Dominique de Villepin, concernant le choix des candidats à l'élection présidentielle de 2007. Il semblerait que l'évolution des tendances d'opinions (entre mars et novembre 2006) publiées dans l'Express de cette semaine confirme la prédiction du Premier Ministre, ou du moins lui donne une certaine résonance. En effet, interrogés sur leur perception des compétences des deux postulants à l'Elysée, la suprématie dont jouissait le Président de l'UMP semble désormais entamée. La route est longue jusqu'à l'élection et si les tendances observées tendaient à se confirmer dans les semaines à venir, c'est toute la stratégie du Ministre de l'Intérieur qui serait alors bouleversée et une véritable fenêtre de tir s'ouvrirait pour une autre candidature placée sous le signe du rassemblement des français (par opposition avec les prises de positions successives de Nicolas Sarkozy qui ne cesse d'opposer des catégories aux autres).

Rude chute pour Nicolas Sarkozy. En sept mois, son image se détériore dans tous les domaines. L'homme qui prône la rupture incarne de moins en moins le changement (- 11 points). Même son autorité (- 8) et sa compétence (- 7) sont revues à la baisse. Les progrès de Ségolène Royal ne sont pas pour autant spectaculaires, alors qu'elle vient de traverser une phase d'exposition maximale. Elle est, par exemple, jugée moins rassurante et pas plus compétente qu'en mars. Aussi les personnes qui ne veulent ni de l'un ni de l'autre passent-elles de 13 à 22%.

source: http://norupture.canalblog.com/

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

VINCENT 25/12/2006 20:57

Sarkozy prévoit de baisser les impôts des grosses fortunes et d’augmenter de 20% le taux des contribuables moyens.
Le départ de Johnny Hallyday semble avoir été bien préparé par le clan Sarkozy.
Ne voulant pas que la campagne électorale se focalise sur l’aspect « sécuritaire » qui favoriserait, comme en 2002, le Front National de Jean-Marie LE PEN et ne l’assurerait pas à coup sûr d’être présent au second tour, le Clan SARKOZY a trouvé un autre angle d’attaque pour contrer la montée en puissance de Ségolène ROYAL : LA FUITE DES CAPITAUX vers l’étranger et notamment la Suisse.

Les amis de Nicolas Sarkozy ont donc sollicité l’un des chanteurs le plus populaire de France : Johnny HALLYDAY, pour donner plus de résonance aux risques de la fuite de capitaux si Ségolène Royal était élue ; cela tombait bien pour le chanteur en délicatesse financière après son procès perdu contre Universal Music qui cherchait une issue pour se sortir de sa situation.

«J'attends beaucoup de Nicolas Sarkozy. J'espère qu'il tiendra parole. S'il réforme l'impôt sur la fortune et les droits de succession, comme il me l'a souvent répété, je reviendrai en France.» Ces propos de Johnny Hallyday au journal LE MATIN de Lausanne semble confirmer la tractation entre les deux parties.

Que Johnny Hallyday «vienne me voir», avait lancé Thierry Breton la semaine dernière au micro de RMC, disant avoir « bon espoir que le chanteur désireux de s’exiler en Suisse demeure finalement en France une fois qu’il lui aura expliqué «toutes les réformes fiscales» du gouvernement. La rencontre a donc bien existé. C'est ce qu'on peut appeler le copinage. Les employés des entreprises qui délocalisent peuvent bien attendre un rendez-vous !!

Nicolas Sarkozy m’a dit «Ecoute Coco, t'avais envie de le faire, tu l'as fait, t'as bien fait.» Et cela va bien m’arranger…

L’engagement de Johnny Hallyday au côté de Nicolas Sarkozy n’était donc pas gratuit, il y avait un échange de « bons services ». « Tu m’aides à être élu et je baisse le taux de l’ISF » Voilà ce qu’aurait pu déclarer Nicolas Sarkozy à son ami Johnny.

A moins de réduire de manière draconienne les dépenses de l’état français – ce qui n’est pas prévu dans le programme de l’UMP- les autres contribuables français verront donc leur imposition augmenter d’environ 20 % pour permettre aux « gens fortunés » de bénéficier d’une baisse d’imposition. Les petits contribuables paieront pour les plus fortunés. A MOINS, que Nicolas Sarkozy veuille diminuer de façon drastique les remboursements maladies, les APL, l’encadrement éducatif dans les établissements scolaires, les financements de la formation continue….

Lorsque que Johnny Hallyday déclare : « N'importe quel Français sait bien qu'il paie des droits sur l'acquisition d'une maison et que ses enfants en paieront d'autres. », il se compare à chacun des français que nous sommes. Il vit vraiment dans sa bulle. Lorsque l’achat et la rénovation de son chalet suisse s’élève à 3 000 000 d’euros, connaît-il le projet « Borloo » pour permettre l’acquisition d’une maison à 100 000 euros ? Son chalet correspond à 30 maisons Borloo !!!

D’une part, je trouve malvenu et grotesque son désir de se faire passer pour un contribuable français aux revenus moyens. D’autre part, il exclut les contribuables qui vivent en location et qui devront payer 20% d’impôts en plus si le projet de Nicolas Sarkozy a promis à Johnny est maintenu.

N’oublions pas non plus que Johnny Hallyday a reçu presque 16 000 000 d’euros de prêts de la part d’Universal Mucic en 20 ans pour lui permettre de mener grand train de vie. Soit 800 000 euros annuellement ou l’équivalent de 910 SMIC !!! Il a du culot à se comparer à chacun des français !

Salim 25/11/2006 22:21

J'évolue dans le milieu de la droite, je peux vous assurer qu'un grand nombre de ceux qui votaient depuis toujours "droite modérée" ne voteront pas pour Sarkozy. Ils ne se reconnaissent pas dans un candidat antiRépublicain, communautariste et atlantiste. Ils espèrent que Dominique de Villepin, qui connait la valeur de l'héritage de la France, saura triompher de toutes les embûches qui sont dressées sur son chemin par ses adversaires, dont la minable affaire Clearstream. Courage à tous ceux qui ont déjà compris qu'il sera notre nouveau de Gaulle. N'en déplaise à ceux qui veulent censurer le débat ou nous manipulent, car ayant leurs amis dans la presse:le peuple portera de Villepin à sa tête. Le peuple français est un peuple rebelle (dans le bon sens du terme). Il ne se laissera pas transformer en troupeau de moutons.Cela n'a jamais été dans sa nature!

Frank pour Wynfo 25/11/2006 10:09

c'est votre conception, aujourd'hui sarko ne rassemble pas il divise... un autre candidat doit se présenter car l'ump est devenu une sorte de pouvoir centralisé ds les mains d'un seul chef puissant et autoritaire, agité, incontrolable et dangeureux pour la démocratie...

Wynfo.net 25/11/2006 09:46

Je ne pense pas que sa candidature s'impose car Nicolas Sarkozy regroupe suffisament de personnes pour gagner face à la gauche et au FN !

Vincedu35 25/11/2006 07:56

Il faudra bien qu'un jour que quelqu'un de sérieux s'oppose à Nicolas Sarkozy,
Qu'attends Monsieur de Villepin?