Interview d’Hervé Mariton : « Une démarche de parti ne suffira pas pour gagner en 2007 »

Publié le par rezeid

Entretien exclusif avec le député de la Drôme et président du Club Réforme et Modernité qui commente la candidature de Nicolas Sarkozy et pose la question de « sa capacité à rassembler au-delà du cercle du parti ». Il juge également qu’il sera important de « distinguer l’homme (ou la femme) le mieux à même de gagner en mai 2007 ».

 medium_hm.2.jpg1) Comment réagissez-vous à l'annonce par Nicolas Sarkozy de sa candidature à l'élection présidentielle ?

La candidature de Nicolas Sarkozy est une évidence. L'enjeu aujourd'hui est de savoir dans quelle mesure sa démarche saura trouver un influx nouveau. Quelle sera sa capacité à rassembler au delà du cercle du parti ? Quelle sera son efficacité à surclasser Ségolène Royale, dans la concurrence des personnalités, dans la concurrence des projets ? Beaucoup d'incertitudes et de questions. L'important c'est de trouver le chemin pour gagner. C'est affaire d'hommes et de projets. 

« Je préfère chercher courageusement la voie de la victoire plutôt que me satisfaire d'un chemin plus facile, plus classique, qui ne suffirait pas pour rassembler, gagner... »

2) La direction de l'UMP doit faire face aujourd'hui à une demande croissante d'un vrai débat à l'intérieur du parti majoritaire, les forums régionaux répondent-ils vraiment à cette attente ?

Les forums régionaux auront le mérite d'exister. Ils sont une réponse à la demande, manifestement légitime, de ceux qui considéraient que le compte, en matière de débat, n'y était pas. J'y participerai volontiers. Nous devons échanger librement, véritablement saturer le débat, proposer, convaincre nos compatriotes que nous les écoutons le mieux et que nous portons le meilleur projet. Il y a encore beaucoup, beaucoup de travail. Pour écouter, pour rassembler, pour convaincre.

3) Un doute sur la capacité de Nicolas Sarkozy à rassembler la droite républicaine face à Ségolène Royal s'est s'installé chez les militants, d'autres candidatures peuvent-elle émerger d'ici mars prochain ?

J'ai bien compris qu'il y avait place pour des candidatures à l'UMP. Au reste ce qui compte, c'est de distinguer l'homme (ou la femme) le mieux à même de gagner en mai 2007. Il est clair qu'une démarche de parti n'y suffira pas, sans aucunement la mépriser.

4) Les militants et sympathisants de la droite doivent-ils partir en campagne dès maintenant derrière Nicolas Sarkozy?

Je pense qu'il faut respecter la logique du calendrier. Jusqu'à la mi-janvier 2007, se déroule une campagne interne - et Nicolas Sarkozy y compte beaucoup de partisans - dont on peut sortir renforcés. Puis la confrontation, au delà du parti, avec beaucoup de liberté et de responsabilité, avec la plus large opinion. L'important, c'est de gagner, même si la voie est difficile. Je préfère chercher courageusement la voie de la victoire plutôt que me satisfaire d'un chemin plus facile, plus classique, qui ne suffirait pas pour rassembler, gagner...

Propos recueillis par Christophe Carignano

NB : A noter la troisième rencontre du Club Réforme et Modernité qui aura lieu le mercredi 20 décembre à 19h. Le thème de cette rencontre : RISQUE, RESPONSABILITE ET SECURITE.

Les intervenants seront des économistes, des commentateurs politiques et, sans doute, un membre du Gouvernement de Dominique de Villepin. Vers 21h30 un pot de l’amitié clôturera cette réunion. Pour s’inscrire, il suffit d’envoyer un mèl ici : reformeetmodernite@orange.fr Une invitation vous sera directement envoyée par email.

Publié dans Divers

Commenter cet article