Mort de Zyed et Bouna: l'IGS pointe la "légèreté" des policiers

Publié le par rezeid

L'IGS (police des polices) a établi que la police avait bien poursuivi les deux adolescents qui sont morts électrocutés dans un transformateur, le 27 octobre 2005 à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), et fait preuve de "légèreté", a indiqué jeudi un avocat des familles, confirmant une information du Monde.Le rapport de la police des polices a été remis récemment au juge d'instruction en charge de l'enquête sur la mort de Bouna Traoré et Zyed Benna, qui avait déclenché des émeutes dans cette ville puis dans toute la France, indique Le Monde dans son édition datée de vendredi.

 

Selon l'un des avocats des familles de victimes, Me Jean-Pierre Mignard, le rapport de l'IGS souligne notamment qu'il y a bien eu une course-poursuite ayant conduit les jeunes à s'abriter dans le transformateur EDF.

 

Il note par ailleurs que certains policiers, tout en sachant que ces jeunes s'étaient introduits dans le transformateur, n'ont rien fait pour les protéger. "L'urgence aurait voulu que fussent appelés les services d'EDF", estime notamment le rapport, cité par Le Monde, tout en soulignant qu'une intervention de ces services n'aurait pas nécessairement prévenu la mort des deux jeunes.

 

Selon Jean-Pierre Mignard, l'IGS évoque ainsi des comportements d'une "légèreté et d'une distraction surprenantes" de certains policiers. Mercredi, les avocats des familles ont déposé une nouvelle plainte, pour "mise en danger délibérée de la vie d'autrui", notamment sur le fondement de ce rapport.

 

Jusque-là, le juge Olivier Géron était uniquement saisis de faits de "non assistance à personne en danger", une qualification pénale moins grave.

Publié dans Divers

Commenter cet article