Décès de l'abbé Pierre: Dominique de Villepin salue "l'homme de coeur et d'engagement"

Publié le par rezeid

Dominique de Villepin a réagi lundi au décès de l'abbé Pierre à l'âge de 94 ans en saluant "la mémoire d'un homme de coeur et d'engagement, qui a montré à tous le chemin vers les plus démunis".

Dans un communiqué publié par Matignon, le Premier ministre souligne que "l'abbé Pierre a été, toute sa vie durant, une force d'indignation capable de faire bouger les coeurs et les consciences": "Défenseur du droit au logement, fondateur des communautés d'Emmaüs, il s'est consacré sans relâche à aider les plus pauvres à tracer leur chemin. L'abbé Pierre nous a montré la voie de la générosité individuelle et collective. Il manquera à tous les Français", conclut Dominique de Villepin.

La mort de l'abbé Pierre touche "La France au coeur" déclare Chirac

Jacques Chirac s'est dit lundi matin "bouleversé d'apprendre le décès de l'Abbé Pierre", ajoutant que "c'est toute la France qui est touchée au coeur"."Le président de la République est bouleversé d'apprendre le décès de l'Abbé Pierre, pour lequel il éprouvait un immense respect et une profonde affection", a indiqué l'Elysée dans un communiqué.

M. Chirac a jugé qu'"avec cette disparition, c'est toute la France qui est touchée au coeur. Elle perd une immense figure, une conscience, une incarnation de la bonté". L'Abbé Pierre, Fondateur des compagnons d'Emmaus, résistant et ancien député, est décédé lundi à 05H25 à l'hôpital du Val-de-Grâce où il était hospitalisé, a annoncé à l'AFP le président d'Emmaüs France, Martin Hirsch.

Evoquant "l'admirable appel de l'hiver 54", M. Chirac a souligné que l'abbé Pierre "représentera toujours l'esprit de révolution contre la misère, la souffrance, l'injustice et la force de la solidarité"

"Prêtre engagé dans la résistance et la lutte en faveur des déshérités, l'abbé Pierre aura été de tous les justes combats", a ajouté le chef de l'Etat, rappelant qu'il avait été élevé au grade de Grand Croix de la Légion d'Honneur.

M. Chirac a fait part de sa solidarité avec le mouvement Emmaüs, créé par l'abbé Pierre et la Fondation Abbé Pierre.

L'abbé Pierre "nous a montré la voie de la générosité individuelle et collective", "il manquera à tous les Français", a déclaré lundi le Premier ministre Dominique de Villepin. Dans un communiqué, le Premier ministre a exprimé "beaucoup de tristesse" après le décès du fondateur des compagnons d'Emmaüs et salué "la mémoire d'un homme de coeur et d'engagement, qui a montré à tous le chemin vers les plus démunis".

"L'abbé Pierre a été, toute sa vie durant, une force d'indignation capable de faire bouger les coeurs et les consciences", "il s'est consacré sans relâche à aider les plus pauvres à tracer leur chemin", a ajouté M. de Villepin.

L'abbé Pierre, fondateur des compagnons d'Emmaüs, résistant et ancien député, est décédé lundi à 05H25 à l'hôpital du Val-de-Grâce. Il avait 94 ans.

Publié dans Divers

Commenter cet article