Villepin travaille, croissance, hausse des IDE....

Publié le par rezeid

Le Premier ministre a réuni l'ensemble du gouvernement en séminaire pour "organiser le travail des mois à venir".

 

Dominique de Villepin

Dominique de Villepin

(c) Reuters

 

Dominique de Villepin a réuni pendant une heure, lundi 29 janvier, les ministres en séminaire pour montrer que "le gouvernement travaille" malgré la campagne présidentielle.
La quasi-totalité des ministres, dont le candidat Nicolas Sarkozy, ont participé à ce 10e séminaire gouvernemental depuis juin 2005. Arrivé dernier, le ministre de l'Intérieur est reparti le premier sans dire un mot.
Ce séminaire était destiné à "organiser le travail gouvernemental des mois à venir, notamment pour veiller à la bonne application des mesures décidées", a expliqué Matignon. "Le gouvernement travaille et tiendra tous ses engagements au service des Français", assurait-on de même source.

"Poursuivre l'action"

"Le Premier ministre a rappelé que nous sommes au travail et que (...) les Français attendent de nous de poursuivre l'action", a déclaré à l'issue de la réunion le porte-parole du gouvernement Jean-François Copé.
Selon Jean-François Copé, le gouvernement a fait le point sur "l'avancement de l'ensemble des chantiers en cours".
L'institution du droit au logement opposable, avec le projet de loi examiné à partir de mardi par le Sénat, était à l'ordre du jour de la réunion. Matignon a demandé aux ministres en charge du dossier, Jean-Louis Borloo et Catherine Vautrin, de mobiliser "des moyens très importants" pour loger les sans-abri.
Le gouvernement a également fait le point sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics, qui entrera en vigueur jeudi.

Ordre du jour chargé au Parlement

Le ministre de l'Economie Thierry Breton a précisé qu'il se rendrait mardi à Bruxelles pour constater que la France était sortie de la situation de déficit public excessif dans laquelle elle se trouvait depuis 2002.
Les ministres ont enfin fait le point sur l'ordre du jour très chargé du Parlement jusqu'au 22 février, date à laquelle députés et sénateurs interrompront leurs travaux pour les campagnes présidentielle et législatives.
Le projet de loi sur la consommation, dont l'examen doit débuter le 6 février à l'Assemblée, pourrait faire les frais de cet ordre du jour surchargé. "Il y a beaucoup d'amendements. Ce n'est pas facile de tout examiner dans ce délai contraint. Il faut regarder cela de près", a déclaré Jean-François Copé.
Selon lui, Dominique de Villepin n'a fait aucun commentaire lors de la réunion sur le niveau de la campagne présidentielle. "C'était un séminaire sur le travail gouvernemental et pas sur la campagne électorale", a rappelé le porte-parole du gouvernement.
Dominique de Villepin déclinera le même message d'un gouvernement au travail mardi lors d'un déplacement à Rambouillet (Yvelines) sur le thème de l'emploi, sa priorité depuis juin 2005. Il visitera une usine du groupe L'Oréal et tiendra une conférence de presse.

Villepin réunira le 6 mars une conférence sur la croissance

Dominique de Villepin réunira le 6 mars prochain une conférence "pour réfléchir aux moyens d'atteindre" une croissance de 3% par an en France dans les prochaines années. Cette conférence sur la croissance portera sur "les enjeux de l'économie de l'immatériel", ainsi que sur les "moyens pour renforcer l'industrie, l'innovation et la recherche", a expliqué le Premier ministre devant le conseil stratrégique de l'attractivité réuni à Matignon. L'INSEE prévoit une croissance de 2,1% en France en 2006, après 1,2% en 2005.

Les investissements étrangers ont augmenté de 40% en France en 2006

Les investissements directs étrangers en France ont augmenté de près de 40% en 2006 pour atteindre "près de 88 milliards de dollars" (environ 68 milliards d'euros) contre 63 milliards de dollars en 2005 (48 milliards d'euros) et 24 milliards de dollars (18,5 milliards d'euros) en 2004, a annoncé lundi Dominique de Villepin.

Ces investissements ont permis de créer "plus de 35.000 emplois en 2006", après "plus de 30.000" en 2005, s'est félicité le Premier ministre devant le conseil stratégique de l'attractivité réuni à Matignon.

"Notre pays est aujourd'hui la troisième terre d'accueil des investissements directs étrangers dans le monde, la première dans la zone euro", s'est réjoui M. de Villepin

"Notre pays est ainsi l'un des plus ouverts au monde", a-t-il dit. Un Français sur sept travaille pour une entreprise d'origine internationale, "contre seulement un sur dix en Grande-Bretagne et un sur 20 aux Etats-Unis".

Lors de cette réunion en présence d'une quinzaine de dirigeants de grandes entreprises internationales implantées en France, le gouvernement a fait le point sur les 40 mesures prises en mai 2006 pour renforcer l'attractivité de la France, et évoqué les pistes d'action pour les prochains mois. "Toutes ces mesures sont désormais en vigueur selon le calendrier prévu", a noté le Premier ministre.

Publié dans Divers

Commenter cet article