l'avenir de Villepin en question?

Publié le par rezeid

Dominique de Villepin a exclu mardi sur RTL de faire partie du gouvernement de Nicolas Sarkozy en cas de victoire du candidat UMP à la présidentielle, et imagine plutôt "s'engager au service de la paix, de la justice ou de la culture"."Dans son gouvernement, certainement pas. Je crois qu'il ne faut pas revenir en arrière, il faut constamment avancer dans la vie. Il y a beaucoup d'autres façons de servir ses idéaux, sa famille politique", a déclaré le Premier ministre.

 

"Je ne crois pas qu'il soit souhaitable que ceux qui se sont engagés à un moment donné continuent. Je ne crois pas que la politique, ce soit la logique du tourniquet. Il faut inventer de nouvelles choses, de nouvelles façons de servir".

 

Citant, "parmi les gens qu'(il) respecte le plus", le prix Nobel de la paix 2006, Muhammad Yunus, surnommé "le banquier des pauvres", et l'ancien vice-président américain Al Gore, reconverti dans la défense de l'environnement, M. de Villepin a dit avoir "envie de (s)'engager dans des domaines divers: au service de la paix, de la justice, de la culture".

 

"Il y a plusieurs façons de servir la planète et la France", a-t-il dit avant d'ajouter: "concrètement, je ne répondrai évidemment pas aujourd'hui".

 

"Je n'ai pas de stratégie de carrière. Les choix doivent se faire au bon moment (...) Je pense qu'il y a des choses formidables à faire dans la France de demain et pour les Français. C'est ce qui doit mobiliser chacun", a-t-il ajouté.

 

S'il a réaffirmé avoir "toujours dit qu'(il) n'avait pas d'ambition présidentielle" et qu'il avait fait le choix "de conduire (sa) mission jusqu'au bout" à Matignon, M. de Villepin a refusé de répondre directement quand on lui demandait précisement s'il avait renoncé à être candidat.

 

Il a également dit qu'il ne pouvait pour l'heure soutenir personne, s'imposant un "devoir de réserve" avant que le président Jacques Chirac ait fait connaître sa décision personnelle "dans les prochains jours ou les prochaines semaines".

 

"Mais je veux saluer la campagne que fait aujourd'hui Nicolas Sarkozy (...) et je soutiens bien sûr de toutes mes forces les efforts de ma famille politique", a-t-il ajouté.

 

Le chef du gouvernement a par ailleurs qualifié de "sottises" les rumeurs faisant état de sa candidature aux législatives de juin dans l'Eure, dans la circonscription de Jean-Louis Debré.

 

M. de Villepin semble d'ailleurs exclure de se présenter dans toute autre circonscription - "ma vie s'est ainsi faite", a-t-il lancé - même s'il a assuré avoir "beaucoup de respect pour ceux qui briguent le suffrage universel".

Publié dans Divers

Commenter cet article