L'action Villepiniste sur l'emploi

Publié le par rezeid

Le nombre de chômeurs en France a baissé en avril de 1,2% (-25.300 personnes) à 2,01 millions et le taux de chômage BIT provisoire a été ramené à 8,2% de la population active (-0,1 point), a annoncé mercredi le ministère de l'Emploi.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie 1, qui sert de baromètre officiel en France depuis 1995 mais ne concerne que les personnes immédiatement disponibles, à la recherche d'un CDI à temps plein et ayant travaillé moins de 78 heures dans le mois, a reculé de 1,2% à 2.011.300 en avril sur un mois. Il a baissé de 11% sur un an.

Le nombre des chômeurs de catégorie 1+6, qui prend en compte ceux ayant exercé une activité occasionnelle ou réduite de plus de 78 heures dans le mois, a diminué de 1% sur un mois et de 8,7% sur un an.

Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT), calculé différemment et qui permet des comparaisons internationales, a décliné à 8,2% de la population active, après 8,3% en mars. Il a reculé de 1,1 point sur un an.

"La série mensuelle du chômage au sens du BIT publiée par l'Insee reste provisoire", a souligné le ministère. La révision complète de ces statistiques, habituellement effectuée en mars de chaque année par l'Insee, a en effet été repoussée à l'automne pour des raisons techniques.

Ce report a alimenté une vive polémique politique et syndicale sur l'ampleur de la baisse du chômage et les statisticiens du ministère de l'Emploi ont fait grève le mois dernier contre la parution de leurs propres chiffres.

La controverse a été avivée par la décision il y a deux mois de l'Office européen des statistiques, Eurostat, de réviser à la hausse le taux de chômage français, à 8,8% en février au lieu de 8,4% selon le gouvernement français.

La baisse enregistrée en avril a profité aux chômeurs de longue durée (-2,4%).

Pour les jeunes présents sur le marché du travail, le taux BIT s'établit à 21,1% en avril après 21,2% en mars (-0,1 point).

Chez les 50 ans et plus, le taux de chômage a atteint 5,5% en avril, comme en mars.

Le nombre des inscriptions (catégorie 1) enregistrées à l'ANPE au cours des trois derniers mois a augmenté de 2,1% comparé aux trois mois précédents.

Les entrées suite à un licenciement économique ont diminué (-9,4%), comme celles faisant suite à un autre motif (-3,2%), à des fins d'intérim (-0,9%) et comme les premières entrées (-2,9%). Les inscriptions après une fin de CDD sont restées stables.

Les sorties de l'ANPE lors des trois derniers mois ont augmenté par rapport aux trois mois précédents (+0,6%).

Les sorties pour reprise d'emploi ont crû de 1%, et celles pour entrée en stage ont progressé de 1,4%.

Comparé aux trois mêmes mois de 2006 (février-mars-avril), les sorties pour absence au contrôle ont baissé de 2,6%, mais les radiations administratives ont augmenté de 8,1% (données brutes).

Publié dans Divers

Commenter cet article