Villepin : « Je n'accepterai pas d'être un bouc émissaire »

Publié le par rezeid

L'ex Premier ministre « dément formellement avoir pris quelque initiative que ce soit, ni en direction du juge van Ruymbeke, ni en faveur de Imad Lahoud ».

- Comment avez-vous vécu ces deux perquisitions en moins de 24 heures ?
- Je suis stupéfait et indigné de voir qu'on peut instruire le procès de quelqu'un dans les médias alors qu'il n'a même pas accès au dossier. Les attaques dont je suis victime sont d'autant plus insupportables qu'elles sont alimentées par des violations sélectives, orientées et répétées du secret de l'instruction. J'ai toujours agi en pleine transparence vis-à-vis de la justice. En répondant en tant que témoin pendant 17 heures à toutes les questions des magistrats, j'ai montré que je n'entendais pas me dérober. Je ne réclame aucun traitement particulier. Seulement le respect des droits élémentaires de tout citoyen. Or, ces derniers jours, ces droits sont bafoués.
Trois ans après les faits, est-il vraiment utile de perquisitionner mon domicile, poser des scellés dans mon bureau, tout cela en mon absence, pour saisir les quelques documents que j'aurais mis spontanément à disposition de la justice si cela m'avait été demandé ?
- N'est-il pas normal que les juges cherchent à établir la vérité ?
- On veut à tout prix présenter cette affaire comme un règlement de comptes politique. Mais je le redis : à aucun moment je n'ai demandé à qui que ce soit d'enquêter sur des personnalités politiques, encore moins de les compromettre. Au contraire, les demandes d'évaluation que j'ai faites dans le cadre de mes fonctions de ministre des Affaires étrangères et de ministre de l'Intérieur, témoignent de mon souci de discrétion et de prudence. Toutes ces évaluations n'ont d'ailleurs rien donné.
L'origine de cette affaire, ce sont des rivalités industrielles et financières. Je comprends bien qu'il soit plus intéressant de se concentrer exclusivement sur de soi-disant rivalités politiques. Mais ce n'est pas le sujet et cela ne l'a jamais été. Comment passe-t-on d'un dossier économique à un dossier politique ? Il y a là un mystère. A force de s'acharner contre moi, on s'éloigne de la vérité.

« Me battre pour la vérité »


- Alors selon vous, le général Rondot ment ?
- Je démens formellement avoir pris quelque initiative que ce soit, ni en direction du juge van Ruymbeke, ni en faveur de Imad Lahoud que je n'ai jamais rencontré. Comment peut-on instruire une affaire à partir d'éléments approximatifs, parcellaires, parfois contradictoires ? Je suis bien placé pour savoir que je n'ai jamais tenu les propos rapportés aujourd'hui par la presse. On ne cesse de citer le général Rondot : mais je note qu'il n'aurait été que très rarement le témoin des faits ou des citations qu'il mentionne. Il fait état de confidences de la part d'acteurs de ce dossier, mais il ne les a pas recueillies lui-même. De simples rumeurs, on fait des preuves. Dans ce contexte, comment peut-on considérer comme des preuves fiables ces éléments informatiques ? Je serais curieux de connaître les raisons ou les motivations qui poussent certains à présenter une version des faits qui sert probablement leurs intérêts, mais certainement pas la vérité.
- Qu'allez-vous faire maintenant ?
- Je suis tout à fait serein sur ce dossier. Je vais bien évidemment me battre pour la vérité. Je n'accepterai pas d'être un bouc émissaire, ce serait trop facile.

Publié dans Divers

Commenter cet article

mohammed 08/07/2007 12:06

bonjour, sincerement je veux présenter a M. de villepin un grand ami des causes arabes le souteint de cele ci a M. de villepin, ayant 24 ans je peux dire que c'est une grande perte que M. de villepin ne se soit pas présenté a l'election présidentielle, il aurait été le seul a reunir les francais de droite et de gauche, car pour ma part M. sarkozy ne me represente pas du tout et il n'est pas mon président en tout cas, il a trop blessé de gens comme l'affaire du mouton dans la baignoire sur tf1 a 20h pour que je l'apprecie personellement, encore une fois c'est dommage que M. devillepin n'ait pas sont site je lui dirais toute ma gratitude, toute ma reconaissance pour ce qu'il a a fait contre la guerre en irak et pour les causes arabes en general, lus particulierement les causes des opprimés dans le monde, M. de villepin permettez moi de vous dire que vous etez un grand homme d'etat je vous suis reconaissanta jamais pour ce que vous avez fait pour nous, la ou M. kouchner vendra la france au mondialisme, vous vous avez defendu les interets et une certaine idée de la france! merci encore!

michel 07/07/2007 22:06

A qui profite le crime ? M. De Villepin continuez à vous battre car vous avez le soutien de beaucoup de Français, contrairement à ce que certains imaginent. Personne n'a oublié le discours de New York à l'ONU qui a tant fait pour la grandeur de notre pays. Aujourd'hui hélas, la politique de la France se construit essentiellement sur des gesticulations médiatiques, quand ce n'est pas sur la calomnie.

Kot 07/07/2007 20:41

Je considère parfaitement abjecte et indigne cette sombre machination mise en scène aux fins d'anéantir politiquement Monsieur de Villepin et dont chaque citoyen a parfaitement compris qui en tirera les marrons du feu. Il ne s'agit toujours que d'un épisode supplémentaire destiné à parfaire un coup d'État "par en haut" plus ou ou moins habilement orchestré.

gilles 07/07/2007 15:30

est ce un futur waterloo politique?
le combat politique est autrement plus exposé que les postes de la haute administration publique .
quel vil combat!

Soutient à DDV 07/07/2007 15:14

Il ne lâche rien et s'acharnera sur Villepin même si celui-ci est à terre.
Pour ma part j'ai rarement l'occasion d'être quelqu'un rempli de haines mais cette fois ci j'en peux plus . Heuresement que je suis pas aussi connu que Villepin car sinon je serai déjà dans la tourmente judiciaire