Le Bâtonnier de Paris revient sur la prestation de serment de Villepin

Publié le par rezeid

A la suite de notre article "Villepin avocat : parjure ou privilégié ?", paru le 10 janvier, Christian Charrière-Bournazel, Bâtonnier de Paris, nous fait parvenir, jeudi 17 janvier, ce droit de réponse.

Dans la rubrique Info Obs, sous la signature de Monsieur Airy Routier, vous avez publié le 13 janvier 2008 un article intitulé Villepin avocat : parjure ou privilégié ?

Dans cet article, l’auteur rappelle que dans la demande d’inscription signée par Monsieur de Villepin, figurerait une déclaration indiquant qu’il n’est notamment pas mis en examen.

Cette information est inexacte. Le formulaire d’inscription pré-imprimé prévoit en effet que si l’impétrant n’est pas en mesure de le signer, il doit expliquer au rapporteur la réalité de sa situation ce qui a été fait.

Le rapport présenté au Conseil de l’Ordre a fait état de la mise en examen de Monsieur de Villepin qui, par ailleurs, est de notoriété publique. La décision qui a été prise par le Conseil de l’Ordre l’a été en connaissance de cause et ne constitue pas une dérogation ou un privilège. Le Conseil de l’Ordre respecte la présomption d’innocence et apprécie souverainement les conditions tenant à la moralité du candidat à l’inscription.

Christian Charrière-Bournazel
Bâtonnier
Ordre des Avocats à la Cour de Paris
Source: nouvelobs

Publié dans Divers

Commenter cet article