Clearstream : l'ex-patron des RG nie connaître Lahoud

Publié le par rezeid

Yves Bertrand a livré, lundi, sa version d'une affaire qu'il qualifie de « bric et de broc».

 L'homme qui, pendant douze ans, régna sur la Direction centrale des Renseignements généraux (DCRG) vient témoigner, au tribunal de Paris, déguisé en paisible retraité. Yves Bertrand, 65 ans, dépose assis, car il souffre des séquelles d'une méchante fracture. Il livre un avis de haut vol sur l'affaire Clearstream : «Tout ça, c'est de bric et de broc. On se croirait dans un épisode de Louis la Brocante…» La référence fleure bon les pantoufles, le potage qu'on déguste devant son téléviseur, captivé par les aventures haletantes de Victor Lanoux et de sa camionnette.

Voici donc tout ce que l'ex-haut responsable policier dit savoir du dossier, entre deux soupirs concernant ses «brouillons», plus connus sous le nom de «carnets Bertrand» et saisis («soustraits, Monsieur le président») par la justice : «Fin 2003 ou début 2004, un journaliste m'a donné un CD-rom contenant un listing authentique de Clearstream. Le service informatique m'a dit : “Rien d'intéressant.” Ce qui signifie qu'il n'y avait aucun nom de personnalité susceptible d'attirer mon attention. Sinon, j'aurais immédiatement rendu compte à ma hiérarchie, c'est-à-dire à mon ministre, Nicolas Sarkozy.» Ses relations, qui passent pour exécrables avec l'actuel chef de l'État, le témoin les résume d'une formule plus digne de Groucho Marx que de Louis la Brocante : «Je ne suis ni sarkomaniaque, ni sarkophobe, au contraire».


Mais il est temps d'en venir à l'épisode qui vaut au témoin de déposer. Imad Lahoud affirme qu'en mars 2004, il a été «convoqué» par Jean-Louis Gergorin, avec lequel il s'est rendu «dans le bureau d'Yves Bertrand». Là, M. Gergorin l'aurait obligé à introduire deux lignes dans un listing : l'une au nom de «Stéphane Bocsa», l'autre à celui de «Paul de Nagy». «Il me harcelait pour faire ça, j'ai fini par céder», geint le mathématicien. Nul n'ignore plus, aujourd'hui, que le patronyme complet du président de la République est Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa.


Yves Bertrand : «C'est une fable rocambolesque. Je n'ai jamais rencontré cet homme, jamais, nulle part.»


M. Lahoud, éblouissant dans son rôle de M. Plus : «J'ai rencontré Yves Bertrand trois fois : deux en face du ministère de l'Intérieur, la troisième dans son bureau.»


Jean-Louis Gergorin : «Je ne suis jamais allé dans le bureau d'Yves Bertrand, que je vois pour la première fois aujourd'hui.»


Le témoin, au président : «Pouvez-vous demander à M. Lahoud de décrire mon bureau ?»


Imad Lahoud : «Il n'y avait pas d'élément marquant qui attire l'attention.»


Le président : «C'était à quel étage ?»


Le prévenu : «Je ne sais plus… Mais Jean-Louis Gergorin m'avait parlé d'Yves Bertrand beaucoup plus tôt.»


Yves Bertrand : «Je ne le connais pas non plus.»


Un fantôme


M. Bertrand en finit avec un conseil frappé au coin du bon sens : «Méfiez-vous des affabulateurs et des mythomanes, ils peuvent vous envoyer dans des prétoires.»  (...)

Source: Le figaro

Publié dans dominiquedevillepin

Commenter cet article

Jean François ROBLEDO 04/02/2010 16:17


Je milite pour le CLUB VILLEPIN depuis qq jours en distribuant des tracts pour rejoindre le clubvillepin.
Je suis absolument stupefait de voir l'accueil des gens, particuliers, et commerçants qui n'hesitent pas à afficher un tract dans leur commerce.
Cet accueil est vraiment révélateur de l'etat d'esprit des gens, qui n'en peuvent plus des gouvernants actuels, et qui aspirent à un réel changement.
Si des gens de la region de VIRE (14) voient ce message, je souhaite que l'on se regroupe, car je me sens un peu seul.
JF 06 07 79 64 50


besnard 01/02/2010 13:43


je suis avec vous Monsieur eh oui!! et je partage vos idées ne soyez pas comme muso!pardon nico.c'est pas pire !!!!!!
@+ je suis de seine et marne


gallion 31/01/2010 23:08


M. DE VILLEPIN " vous ne pouvez pas empêcher les oiseux de la tristesse de voler au-dessus de votre tête, mais vous pouvez les empêcher de faire leurs nids dans vos cheveux."
souvenez-vous toujours de ce proverbe chinois et persévérer.
nous sommes de plus en plus nombreux à vos côtés.


desforges 30/01/2010 12:38


Monsieur j admire votre courage et votre retenue face a Sarkosy qui n est pas digne d etre president quand on voit son acharnement a votre egard honte a lui de plus il n est plus credible depuis
longtemps aupres des electeurs trop de mensonges et il reduit les gens a la misere je suis veuve et je n accepterai jamais les passe droits et boucliers fiscaux aux plus riches car c est la classe
d en bas qui paie le plus actuellement et qui subit une injustice nous sommes nombreux a venir vous rejoindre et voter pour vous je vous le demande presentez vous a l election a la presidence de la
republique COURAGE VOUS N ETES PAS SEUL


desforges 30/01/2010 12:13


Monsieur de Villepin a ete reconnu innocent quand a Monsieur Sarrkosi sa soif de pouvoir en fait un dictateur dangereux sa haine a l egard de monsieur de Villepin est inacceptable personne n est au
dessus des lois meme un president je soutien Monsieur de Villepin s il se presente je voterai pour lui