"Il y a de sa part un acharnement à détruire un adversaire politique"

Publié le par rezeid

Nicolas Sarkozy. «Il a mis en cause le président Chirac et moi-même auprès de nombreux journalistes, très précisément. Il a menacé des hauts fonctionnaires, comme Yves Bertrand et Philippe Massoni. Ce dossier a été construit de manière unilatérale, pour les intérêts d'une seule partie civile, qui veut se faire justice elle-même. L'instruction a été faussée. Cette confiscation n'a été possible que parce qu'il y a eu un gel du dossier : personne ne voulait s'en mêler. L'Intérieur s'est retrouvé seul avec la DST, j'ai pris le risque de mener l'enquête à son terme. Mes gardes des Sceaux successifs m'ont parlé de harcèlement à leur égard. Quand Nicolas Sarkozy prononce le mot “Clearstream”, sa physionomie change. Il y a de sa part un acharnement à détruire un adversaire politique.»

Le CD-ROM contenant des éléments sur Clearstream que Jean-Louis Gergorin affirme lui avoir transmis au printemps 2004. «Je ne l'ai jamais vu. Un CD-Rom a été retrouvé chez moi lors de la perquisition de 2007. A la suite d'expertises coûteuses, il est apparu qu'il ne contenait que de pauvres œuvres littéraires - les miennes.»


La garde à vue d'Imad Lahoud, le 25 mars 2004, dans une affaire d'escroquerie. «Je n'ai jamais fait d'intervention d'intérêt personnel de ma vie. J'appelle le général Rondot de ma voiture, me rendant à l'aéroport pour rejoindre un Conseil européen. Le général, ému, l'indique qu'il est victime d'une indélicatesse de Jean-Louis Gergorin [ndlr : le vrai/faux sauf-conduit retrouvé sur M. Lahoud, mentionnant les coordonnées du général]. Je lui ai indiqué de voir ce qu'il en était. Le nom d'Imad Lahoud n'a jamais été cité devant moi, jamais. Pour moi, c'est le problème du général et du ministère de la Défense. Ce 25 mars 2004, une source, et pas n'importe laquelle, a “explosé”. C'est la quatrième fois qu'elle pose problème (Imad Lahoud est sorti de prison en octobre 2002, la DGSE a estimé qu'il n'était pas fiable, il est compromis dans une affaire de fuites au bénéfice d'un hebdomadaire). Il aurait fallu couper court avec cette source. Non seulement ce n'est pas fait, mais personne ne s'interroge sur l'avenir d'Imad Lahoud et on tente d'impliquer un ministre pour conférer à la source un intérêt supérieur. Tout aurait pu, tout aurait dû s'arrêter ce 25 mars. Or, tout s'accélère.»

Les listings trafiqués.
«Je ne les ai jamais vus, je n'ai jamais été informé de leur caractère frauduleux. Aucune des notes dont j'étais destinataire n'indiquait que c'était des faux et que mon ministère devait agir. Le ministère chef de file, c'était celui de la Défense.»

Les visites secrètes Jean-Louis Gergorin place Beauvau.
«Trop, c'est trop. 26 officiers de sécurité du ministre de l'Intérieur ont démenti, de même que les huissiers qui accueillent tous les visiteurs. Je trouve curieux que leur parole pèse moins que celle d'employés d'une officine de sécurité recrutés par EADS. Pour accéder à mon bureau, il faut en traverser d'autres, ainsi que des antichambres. Comment aurais-je pu recevoir M. Gergorin discrètement ?»

Le Blackberry fourni par Jean-Louis Gergorin à Dominique de Villepin pour communiquer sur Clearstream. «Il ne m'a équipé de rien du tout. Il a déposé à mon secrétariat un engin Blackberry que je n'ai jamais vu. Quand je l'ai appris, j'ai été fort mécontent et j'ai demandé à ma collaboratrice de le restituer.»


Le face à face entre Dominique de Villepin et Me Thierry Herzog, l’avocat de Nicolas Sarkozy, était attendu. Il a donné lieu à une brusque montée de tension dans la salle d’audience. Alors que Me Herzog interrogeait l’ancien premier ministre sur un certain nombre de “coincidences” tendant à démontrer son implication dans l’affaire Clearstream, Dominique de Villepin s’est retourné violemment vers lui et a répliqué:

- Votre tentative a quelque chose de désespéré! J’ai été accusé de tout, dans cette affaire. On peut poursuivre la calomnie et la rumeur. Elle chemine, elle chemine et continue ici, devant ce tribunal et cela, je ne peux pas l’admettre. Vous n’arriverez pas à impliquer le ministre que j’ai été pour des actions qu’il n’a pas commises.

Tout au long de cette instruction, le doigt de Nicolas Sarkozy a été pointé sur moi et sur le président de la République. Un certain nombre de hauts fonctionnaires ont été menacés. C’est à partir de là que ce dossier a été construit de façon unilatérale pour le bénéfice d’une seule partie civile qui cherche à se faire justice elle-même, par le biais médiatique et judiciaire. Il y a une volonté, un acharnement à détruire un adversaire politique. La Chancellerie a été victime d’un véritable harcèlement! Il suffit de regarder Nicolas Sarkozy: Quand il prononce le nom de Clearstream, sa physionomie change!”.

Puis il évoque une époque où dit-il, “Me Herzog travaillait avec moi à l’Elysée quand j’étais secrétaire général et avait un ton beaucoup moins agressif…”

Thierry Herzog a attaqué Villepin frontalement. Il n'a pas eu plus de succès. «Vous n'arriverez pas à démontrer une implication du ministre que j'ai été pour des actions que je n'ai pas commises, lui a rétorqué l'ancien Premier ministre. Cela montre bien ce que votre tentative a de désespéré.»

Source: Le monde, le figaro, 20 minutes

Publié dans dominiquedevillepin

Commenter cet article

Véronique 03/10/2009 09:29


Mes opinions politiques ne sont globalement pas franchement à droite, enfin elles ne sont d’aucun bord actuellement représenté intégralement dans un parti, mais je sens certaines affinités pour les
valeurs que je soutiens et vis en moi. Prioritairement à toute tendance droite ou gauche, les valeurs humanistes doivent régner sur notre monde et plus particulièrement sur La France. J’aime
l’homme politique qui ait les qualités suivantes,
- digne de confiance ; constant et non girouette ; aimable, au sens digne d’être aimé, apprécié
- personne de cœur et de raison ; travailleur, et non combattant (mot trop à la mode sur lequel l’on devrait réfléchir, son sens est lourd !)
- fort et fiable dans ses convictions ; non influençable par le profit, soit-il matériel ou personnel tout en étant ouvert à l’écoute des idées des autres
- humaniste avec toutes les valeurs que cela comporte, mais humaniste pas dans les mots mais les faits
- altruiste, ce qui va de pair avec la qualité précédemment citée
- ……
Eh bien, je dois reconnaître que je retrouve un fort pourcentage de ces valeurs en Mr Dominique De Villepin. C’est un homme de paix, qui a un fond bon. Mais il a eu un défaut, qui lui servira
certainement de leçon, j’espère, c’est la naïveté de croire que les autres ont ses qualités. Mais pourquoi, bon sens, a-t-il eu l’idée la plus stupide de sa vie, de chercher Nicolas Sarkosy pour un
poste au ministère ? Il était dans les oubliettes de la politique, il fallait l’y laisser, on n’en serait pas là aujourd’hui !
Ce guerrier haineux n’a même pas ce que l’on appelle la reconnaissance du ventre. Il se sert des gens pour parvenir à ses fins personnelles puis les jette comme des Kleenex, ou plutôt les écrase
comme de vulgaires cafards.
N’oublions pas que c’est un étranger de 2nd génération et regardons sa politique envers les étrangers. Il n’a pas notre culture française dans le sang, donc pas nos valeurs. Il est issu d’un peuple
ancestralement guerrier, alors, il ne fait qu’appliquer cela. Comment peut-on s’attendre donc de sa part à une politique en adéquation avec nos valeurs ? Je ne parle pas de tendance décisionnelle
droite ou gauche, mais bien de Valeur.
Il ne faut pas être un génie de la psycho et de la psycho généalogie pour comprendre ses comportements, il a un besoin insatiable de reconnaissance, besoin dont les origines sont à rechercher au
plus profond de lui dans son histoire de vie personnelle et familiale sur les 3 dernières générations (ou plus peut-être…), ; ce besoin de reconnaissance, de gloire, de sentiment de pouvoir plein
et tout puissant, est de très loin supérieur à toute ambition politique réelle (au sens étymologique du mot politique !). C’est un comportement maladif qui mène à une gestion de notre pays par
l’affect, l’émotionnel, voire le coup de cœur, le coup de tête (cf son absence de self-control quand la programmation d’une sortie « dans la foule » n’est pas parfaite !)
Sa politique et sa ligne de conduite est simple et constante : « ce que je suis parvenu à faire, je mets tout en place pour que personne derrière moi ne puisse le faire ». Mais le règne n’est pas
éternel ! Un jour la roue tournera et il aura son revers de bâton, ce procès sera ce jour, je veux y croire. La haine et la rancœur ne mènent jamais loin. Seules les valeurs humanistes ont une
durabilité assurée, ce qui est loin de faire partie de ses valeurs.
Mr De Villepin, vous ne pouvez que sortir grandi de cette lamentable histoire digne d’un mauvais roman de sciences fiction. Vous en sortirez Grand ne serait-ce que parce que des gens comme «
jacqueline.wilmes/rennes » (Commentaire n° 4) et moi, pas des « villepinistes » à la base, nous vous soutenons.

Mais, Mr De Villepin, je voudrais vous adresser un petit message, souvenez-vous en dans vos moments les plus durs :
Dans le nature, il y a des requins et des dauphins, mais ne perdez pas de vue que si
c’est le requin qui attaque, c’est le dauphin qui emporte le combat.
La nature est ainsi faite !

J’en ai fait ma devis et cela m’aide à garder le cap, à croire en la possibilité de l’homme humaniste (ces 2 termes devraient être un pléonasme !) et Mr De Villepin l’incarne !
Merci à vous pour l’exemplarité de droiture et de courage que vous nous enseignez.


RAHHALI 02/10/2009 19:25


Tout d'abord je vous remerci de tenir quitiedinnement au courant du déroulement de l'affaire de ce proces qui est montée de toutes pieces, cette affaireest fomentée par jalousie aussi profonde.Mais
je tiens a dire au fond du coeur que j'ai honte pour la france d'aujourd'hui, nous somme gouverner par une bande de sarkosiste. VIVE LA FRANCE


Poisson 01/10/2009 22:58


J'ose ! Dominique tu es le meilleur ! quel panache ! la fierté de la France


Olivier 01/10/2009 09:39


et pour votre soutien à Dominique de Villepin
C'est lui qu'il faudrait pour la France, ca se voit comme le nez au milieu de la figure
Sarkozy est un incompétent qui gouverne à l'émotionnel
Amitiés
O Huré


jacqueline.wilmes/rennes 01/10/2009 09:31


Savez vous que de nombreux socialistes (j'en suis) pensent aussi à une manipulation sarkozienne et espèrent vous voir en sortir lavé de tout soupçon ?
Une question idiote : si la banque Cl. a communiqué ses comptes un jour, (sur demande de Chirac ?), QUI y figurait ? Et pourquoi, une simple demande de communication très banale de la part d'un
gouvernement, devient-elle "publication" et donc péché mortel aujourd'hui ?