Villepin avance et fait reculer le déficite budgétaire

Publié le par rezeid

Le déficit budgétaire de la France a été ramené à 36,15 milliards d'euros en 2006 contre 43,5 milliards l'année précédente, ont annoncé dimanche Thierry Breton et Jean-François Copé.

"Par rapport aux 46,95 milliards votés en loi de finances, c'est un des plus importants redressements jamais observés dans notre histoire budgétaire", estime le ministre de l'Economie et des Finances dans un entretien aux Echos, à paraître lundi.

"Il n'a jamais été aussi bas rapporté au PIB depuis 1991", a souligné pour sa part le ministre délégué au Budget sur France 5.

Thierry Breton précise que les plus-values fiscales sont "de 10,15 milliards d'euros" par rapport aux évaluations initiales, dont "8,8 milliards au titre de la TVA et de l'impôt sur les sociétés".

"Le déficit de l'Etat est ainsi revenu à 2% du PIB, ce qui ne s'était pas produit depuis 14 ans", ajoute-t-il.

Une fois arrêtés les comptes sociaux et ceux des collectivités, Thierry Breton serait "surpris que le déficit public ne descende pas à 2,6% du PIB au lieu des 2,9% votés en loi de Finances initiales et des 2,7% attendus ces dernières semaines".

Il annonce donc sa décision de réduire le programme d'émissions de titres du Trésor pour 2007 de 105 à 102,5 milliards d'euros. "Premier bénéfice de notre stratégie de désendettement, la France va moins chez le banquier pour se refinancer", souligne-t-il.

Le déficit budgétaire de la France était de 49,3 milliards d'euros en 2002, première année du mandat de Jacques Chirac, et de 43,5 milliards en 2005.

Publié dans Budget 2007

Commenter cet article

suzzoni 28/01/2007 14:47

Tout mon soutien au premier ministre.
Ce qui bouleverse les français, c'est qu'en moins de 5ans, on est passé du pire premier ministre de la V republique (JPR) à l'un des meilleurs (DDV)
Mais son heure n'est pas venue, il doit être patient.
"C'est dans la tempête que l'on voit les vrais marins"